Vol MH370 : la météo perturbe toujours les recherches, les familles s'impatientent | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Vol MH370 : la météo perturbe toujours les recherches, les familles s'impatientent
©

Attente

Vol MH370 : la météo perturbe toujours les recherches, les familles s'impatientent

Des images satellites ont montré la présence d'une centaine d'objets flottants.

Les recherches sont bloquées. Depuis trois jours, les orages et des vents violents empêchent la récupération des débris du Boeing 777 de Malaysia Airlines. Ce jeudi encore, les recherches dans le sud de l'océan Indien ont été annulées. Cette météo défavorable freine la poursuite de l'enquête. Il s'agit de la deuxième suspension des opérations cette semaine. Pourtant, le temps presse pour récupérer les boîtes noires qui ne doivent pas rester plus de 30 jours dans l'eau. 

122 objets flottants ont été identifiés dans un premier temps dans le sud de l'océan Indien. Des images satellite communiquées par plusieurs pays ont montré que certains objets mesurent plusieurs mètres. Ce jeudi, 300 débris auraient été aussi localisés par un satellite thaïlandais. La Malaysia Airlines avait confirmé lundi qu'il s'agissait bien d'objets appartenant au Boeing 777 qui a disparu le 8 mars avec 239 personnes à bord, alors qu'il effectuait la liaison Kuala Lumpur-Pékin.

Cette attente devient insupportable pour les familles qui ont multiplié les manifestations devant le siège de la Malaysia Airlines. Certains parents des victimes ont déposé mercredi, les premières plaintes contre la compagnie et le constructeur. Le grand cabinet d'avocats américain Ribbeck Law, dont le siège est à Chicago, a saisi un tribunal de l'Etat au nom d'un avocat indonésien, Januari Siregar, dont le fils Firman Siregar, 25 ans, était à bord.

Boeing et Malaysia Airlines sont juridiquement "responsables de la catastrophe", selon les avocats qui vont réclamer des "millions de dollars" pour les familles endeuillées, lesquelles accusent la Malaisie, le constructeur et la compagnie d'opacité et d'incompétence. "La situation a été traitée de façon épouvantable, avec un total manque de tact. Le gouvernement malaisien, la compagnie ont été simplement lamentables", a déclaré jeudi la soeur d'un passager néo-zélandais. D'autres parents de victimes ont également confié leur "détresse" à plusieurs radios locales. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !