Voeux de François Hollande : "La France est capable de se transformer" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Hollande face aux Français
François Hollande face aux Français
©Reuters

Messe du nouvel an

Voeux de François Hollande : "La France est capable de se transformer"

Le président de la République s'exprimait comme chaque année lors de la traditionnelle élocution télévisée.

Installé devant son immense bureau, vidé de tous ses dossiers pour l'occasion (ce qui n 'a pas manqué d'amuser les internautes), François Hollande est resté droit dans ses bottes. ''2014 a été une année rude. J'ai tenu bon et et suivi fermement le cap que j'avais fixé'' a expliqué le chef d'Etat aux Français.

Pas d'annonces majeures lors de ces vœux pour l'année 2015 alors que ceux de l'année précédente avaient été la rampe de lancement du pacte de responsabilité. Cette fois, ce sont plutôt des vœux en forme de bilan pour l'année écoulée, à commencer par l'international où François Hollande a rappelé son engagement ''personnel'' dans la crise ukrainienne ou dans la politique européenne. ''C'est la France qui a porté la priorité de la croissance avec le plan d'investissement de 315 milliards d'euros'' souligne-t-il.

Mais évidemment, c'est surtout sur la situation du pays qu'il a tenu à s'exprimer. ''Nous avons toutes les raisons d'avoir confiance en en nous'' a-t-il lancé, rappelant que la France a obtenu deux prix Nobel cette année. ''Mais à une condition : avancer, faire preuve d'audace, refuser le statu quo, écarter la régression.''

Pas d'aveu d'echec sur le chomage, l'heure est à la méthode Coué : ''Face au chômage, c'est en faisant preuve d'initiative que nous réussirons (…) Mon devoir, avec le gouvernement de Manuel Valls, c'est de tout entreprendre pour préparer la France de demain, de tout donner pour notre pays. La France est capable de se transformer. Je sais que vous y êtes prêts.'' Il a d'ailleurs souligné des lois emblématiques et controversées qu'il a mis en place malgré des oppositions comme le loi Macron ou la réforme territoriale, ''mille fois annoncée, mille fois abandonnée, elle a été adoptée en 6 mois.''

Enfin, il a clairement visé la montée du Front National dans les votes des Français. ''je mènerai le combat jusqu'au bout, contre les conservatismes, et ils sont nombreux, contre les populismes, et ils sont dangereux. Devant les menaces qui montent, qui s'appellent terrorisme, communautarisme, fondamentalisme, ce n'est pas en nous divisant, en stigmatisant une religion, en cédant à la peur que nous nous protégerons.''


Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !