Virgin : liquidation judiciaire et plan social | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Liquidation judiciaire pour Virgin Megastore
Liquidation judiciaire pour Virgin Megastore
©Reuters

Clap de fin

Virgin : liquidation judiciaire et plan social

Le tribunal de commerce de Paris a scellé le sort de l'enseigne culturelle. Ses 960 salariés attendent maintenant le plan social.

L'issue semblait certaine et inévitable. Et cette fois, c'est définitivement acté. L'enseigne culturelle Virgin Megastore a été placée en liquidation judiciaire, décision prononcée par le tribunal de commerce de Paris ce lundi 17 juin.

Après deux offres de reprise rejetées le 10 juin dernier, le miracle n'a donc pas eu lieu. Virgin, en redressement judiciaire depuis le mois de janvier, avait du fermer l'ensemble de ses 26 magasins le mercredi 12 juin, pour des raisons de sécurité. En effet, pour manifester leur mécontentement, les 960 salariés de l'entreprise occupaient les différents locaux.

Cultura, enseigne spécialisée dans les loisirs créatifs, et Vivarte, l'ancêtre de l'enseigne André, spécialisée dans le prêt-à-porter et les chaussures avaient proposé des offres de reprise très limitées, avec le maintien de quelques magasins et d'une cinquantaine de salariés.

Les prochains jours devraient être décisifs pour les salariés de Virgin Megastore. Le 19 juin, les syndicats sont attendus au ministère de la Culture pour demander une "cellule de reclassement pérenne" selon leur terme. Puis le 24 juin, un comité d'entreprise aura lieu pour présenter le plan social et ses modalités. Huit millions d'euros sont prévus, mais les salariés souhaitent que l'enveloppe soit plus importante, aux alentours de 15 millions d'euros.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !