Violences en banlieue : au moins 50 incidents dans la nuit de dimanche à lundi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
La fin de manifestation à Bobigny
La fin de manifestation à Bobigny
©

Plus important que prévu

Violences en banlieue : au moins 50 incidents dans la nuit de dimanche à lundi

Le Figaro s'est procuré le rapport confidentiel du préfet de police de Paris qui souligne qu'une trentaine de communes ont connu des violences.

Dans la journée de lundi, c'est une succession de nouvelles : Incidents à Argenteuil, mais aussi à Drancy, puis à Nanterre, La Courneuve… Le ministère de l'Intérieur a ainsi dévoilé les informations au compte-goutte. En fait, ce sont au moins "50 incidents d'intensités variables dans une trentaine de communes d'Île-de-France, avec 34 véhicules incendiés" qui ont eu lieu cette nuit du 12 au 13 février, selon un rapport confidentiel du préfet de police de Paris que s'est procuré le Figaro. Ce sont donc des dizaines de villes de la petite couronne parisienne qui se sont embrasées, à des niveaux différents. La plupart du temps, ce sont des affrontements entre les policiers et quelques dizaines de jeunes. A Argenteuil, les violences ont été plus sévères.

Une nouvelle fois, des violences ont eu lieu en banlieue parisienne, cette nuit de mardi à mercredi, notamment à Epinay-sur-Seine, Clichy-sous-Bois et Neuilly-Plaisance où 3 véhicules et une dizaine de poubelles ont été incendiés. Douze personnes ont été interpellées en Seine-Saint-Denis.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !