Victime des attentats de Bruxelles, euthanasiée à 23 ans pour souffrance psychique insupportable | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Hôpital
Hôpital
©GUILLAUME SOUVANT / AFP

Santé

Victime des attentats de Bruxelles, euthanasiée à 23 ans pour souffrance psychique insupportable

Sa vie s'est arrêtée le 7 mai 2022 entourée de sa famille

Le 22 mars 2016, Shanti De Corte, 17 ans, devait s’envoler pour Rome en voyage de fin d’études. Ce matin-là, elle était dans le hall des départs de l’aéroport de Bruxelles-National raconte la RTBF.

Lorsque les terroristes ont actionné leurs explosifs, elle n’a pas été blessée physiquement, la jeune flamande est sortie traumatisée de l’attentat.

Pendant plusieurs mois, Shanti De Corte fait des allers et retours entre l’hôpital et chez elle. Puis elle fait une tentative de suicide en 2020.

Shanti avait déjà fait plusieurs demandes d’euthanasie pour souffrance psychique inaltérable, mais qu’elles avaient toutes été refusées.

L'une des des thérapeutes qui propose des soins aux victimes de l'attentat propose une thérapie, mais la psychiatre qui suit la jeune fille refuse.

L’étudiante se rapproche cependant de Leif, une association qui défend le droit de mourir dans la dignité. Deux psychiatres accèdent à sa demande comme le veut la loi. Le 7 mai 2022, Shanti De Corte est euthanasiée à l’âge de 23 ans entourée de sa famille.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !