Viande de cheval : l'Union européenne dit oui aux tests ADN | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
L'Union européenne passe à l'offensive
L'Union européenne passe à l'offensive
©Reuters

En selle !

Viande de cheval : l'Union européenne dit oui aux tests ADN

Alors que le scandale de la viande de cheval a pris une autre dimension depuis quelques jours, l'Union européenne a approuvé le plan destiné à lutter contre la crise prévoyant une série de tests ADN dans les plats cuisinés contenant du bœuf.

C'est oui. L'Union européenne a décidé de passer à l'offensive dans l'affaire de la viande de cheval qui secoue ses pays membres depuis de nombreux jours. "Viande de cheval : les États membres approuvent le plan de la Commission pour détecter les fraudes dans la commercialisation de denrées alimentaires", a annoncé la Commission européenne dans un communiqué. Mettant cela en œuvre "immédiatement", l'UE accepte donc le principe des contrôles renforcés d'ADN sur les produits à base de viande commercialisée dans l'Union. "Ces tests seront faits sur l’ADN des produits à base de viande dans tous les États membres", avait déclaré le commissaire européen à la Santé et à la Consommation, Tonio Borg, ce mercredi à Bruxelles.

Ce dernier a expliqué que "nous ne devons pas semer la panique" car le scandale de la viande de cheval faussement estampillée bœuf "sera traitée comme une question d'étiquetage". Le commissaire a précisé que "jusqu'à maintenant, il ne s'agit pas d'une question de sécurité sanitaire de l'alimentation" avant d'ajouter que l'Union européenne avait "un des meilleurs systèmes de sécurité alimentaire au monde. "Nous avons les outils pour tracer tous les produits", a-t-il tenu à rassurer.

Tonio Borg terminait sa visite en Grèce alors que sévit l'affaire de fraude portant sur 750 tonnes de viande ayant servi à la fabrication de plus de 4,5 millions de plats faussement estampillé comme du bœuf et vendus dans 13 pays européens. L'Union européenne va donc lancer une campagne de tests ADN dans tous les États membres. Elle sera confiée à Europol, la coordination des enquêtes judiciaires.

Lu sur France24

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !