Vatican : Mgr Nunzio Scarano, évêque de Salerne, arrêté par la police | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le Vatican dans la tourmente avec cette nouvelle affaire
Le Vatican dans la tourmente avec cette nouvelle affaire
©Reuters

Scandale

Vatican : Mgr Nunzio Scarano, évêque de Salerne, arrêté par la police

Selon la chaîne de télévision Sky, le prélat est soupçonné de fraude et de corruption.

Le pape François avait dit lors d'une audience privée, il y a quelques semaines, que le Vatican était "gangrené par la corruption". Il semble que le souverain pontife ait eu raison. En tout cas, l'arrestation de Mgr Nunzio Scarano, évêque de Salerne, jette le trouble. Le prélat est en effet soupçonné de fraude et de corruption. Un membre des services secrets italiens et un intermédiaire financier ont été eux aussi arrêtés vendredi matin dans le cadre d'une enquête de la justice italienne sur l'Institut des oeuvres de religion (IOR), la banque du Vatican.

Des dizaines de millions d'euros avaient été bloqués dans le cadre d'une enquête qui avait conduit, entre autre, au limogeage de la direction du IOR. Au fil des ans, des scandales retentissants ont entaché la réputation de l'IOR, des milieux criminels ayant profité de l'anonymat ou de prête-noms pour y blanchir leurs fonds.

Le plus important avait été en 1982 la faillite du Banco Ambrosiano, un scandale bancaire qui mêlait CIA et loge maçonnique. L'affaire Enimont (1993) de pots-de-vins à des partis politiques italiens a aussi éclaboussé l'IOR et plus récemment, le tribunal de Rome a détecté des cas de blanchiment d'argent mafieux à travers les arcanes de la banque. Le Suisse René Brülhart, conseiller de l'Autorité d'information financière (AIF) qui supervise l'IOR, a indiqué que six transactions suspectes avaient été signalées en 2012.

Ces dernières années, le Vatican a renforcé à plusieurs reprises les mécanismes de contrôle du IOR et le dernier en date a été créé il y a deux jours par le pape François sous la forme d'une commission spéciale. L'objectif est de contrôler les activités de l'IOR. Visiblement, c'est nécessaire...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !