Vacances : un week-end chargé à prévoir sur les routes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La journée de samedi est classée rouge sur les routes.
La journée de samedi est classée rouge sur les routes.
©Reuters/Charles Platiau

Journée noire

Vacances : un week-end chargé à prévoir sur les routes

Alors que les élèves de la zone A et de la zone C seront en vacances, Bison Futé prévoit de nombreuses difficultés sur les axes routiers, notamment en direction des stations de sports d'hiver.

Rien de très surprenant mais il va falloir s'armer de patience ce week-end sur les routes, notamment pour les vacanciers qui tenteront de rejoindre les stations de sports d'hiver. Les élèves de la zone A (Caen, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz, Nantes, Rennes, Toulouse) et la zone C (Bordeaux, Créteil, Paris, Versailles) sont en vacances en même temps. Des Français rejoints par les Luxembourgeois et les Belges eux-aussi en vacances.

Dès vendredi, il est déconseillé aux automobilistes de circuler autour des grandes métropoles, comme à Paris, Bordeaux, Lyon ou Grenoble. Mais Bison Futé prévoit un samedi rouge au niveau national pour les départs. La région Rhône-Alpes étant classée noire. Il est déconseillé aux automobilistes de quitter la capitale ou de la contourner entre 8 heures et 15 heures en direction de Lyon. Ce conseil s'étend même jusqu'à 19 heures sur les grands axes en Rhône-Alpes où il est fortement préférable d'éviter l'A6, l'A31 et l'A40.

S'il est possible de reporter votre départ, mieux vaut prendre la route dimanche, journée verte. Idem pour les retours, si la journée de samedi est classée verte sur l'ensemble du territoire, les vacanciers qui quitteront les stations de ski rencontreront de nombreuses difficultés sur les routes de Rhône-Alpes. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !