Union bancaire : le Financial Times révèle les dessous compliqués du fonctionnement de l'accord | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Union bancaire : le Financial Times révèle les dessous compliqués du fonctionnement de l'accord
©

Ça fait beaucoup

Union bancaire : le Financial Times révèle les dessous compliqués du fonctionnement de l'accord

Selon le journal économique, en cas de problème avec une banque, il faudra jusqu'à 9 réunions et 143 votes pour obtenir une résolution.

Le Financial Times a décidé de jouer les trouble-fête et a enquêté sur l'accord européen sur l'Union bancaire. Celui-ci, présenté comme "historique", prévoit notamment la création d'un mécanisme chargé d'organiser la faillite éventuelle des banques de la zone euro. Un conseil de résolution doit également être créé. Ce sera à lui de décider s'il faut recapitaliser un établissement ou le liquider.

Le quotidien économique révèle cependant qu'en cas de problème concernant une banque, jusqu'à 126 personnes devront être consultées sur la manière d'intervenir. En cas de désaccord, jusqu'à neuf réunions et 143 votes seront nécessaires avant de prendre une décision et d'adopter une résolution. Le fonds de résolution, doté de 55 milliards d'euros et alimenté par les banques, censé intervenir en cas de faillite de grande ampleur, ne sera opérationnel qu'en 2025. Accord "historique" mais accord compliqué, donc.

la création d'un mécanisme chargé d'organiser la faillite éventuelle des banques de la zone euro.
Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/union-bancaire-ministres-europeens-finances-ont-trouve-accord-931445.html#5xVmTUftxqVQm85d.99

Lu sur le Financial Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !