Une porte-parole du PS s'insurge contre BFMTV et dénonce le "voyeurisme obscène" de la chaîne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Une porte-parole du PS s'insurge contre BFMTV et dénonce le "voyeurisme obscène" de la chaîne
©Capture

Pas contente

Une porte-parole du PS s'insurge contre BFMTV et dénonce le "voyeurisme obscène" de la chaîne

Elle reproche notamment à la chaîne d'avoir diffusé une séquence montrant une voiture de la police américaine percuter volontairement un homme armé.

Les attentats de Paris en janvier, l'accident d'hélicoptère des sportifs qui participaient à Dropped, le crash de l'A320 de la Germanwings... les catastrophes se sont multipliées ces dernières semaines et les journalistes ont couvert très largement ces drames. Et parmi eux, ceux de la chaîne BFMTV. Si les audiences du média ont fortement augmenté, certains accusent la chaîne d'en faire trop lors de ces tristes événements.

C'est notamment le cas de Corinne Narassiguin. L'une des quatre porte-parole du PS est en colère contre la chaîne d'information en continu. Ce jeudi, elle a dénoncé jeudi le "voyeurisme obscène" de BFMTV. Elle reproche notamment à la chaîne d'avoir diffusé une séquence montrant une voiture de la police américaine percuter volontairement un homme armé. "Ce reportage a été diffusé en pleine journée un mercredi, quand des enfants peuvent être devant la télévision" s'insurge-t-elle.

"Avoir une carte de presse, ce n'est pas se prendre pour un réalisateur de film d'action ou un promoteur de jeux vidéo" a encore affirmé la socialiste rappelant "le précédent regrettable de la diffusion des images insupportables de l'exécution du policier Ahmed Merabet lors de l'attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier". "Il est grand temps pour les médias et en particulier les chaînes d'information continue de s'interroger sur leurs pratiques concernant les images violentes" a lancé Corinne Narassiguin. BFMTV n'a pas encore répondu à la porte-parole du PS.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !