La Suisse "neutre", la Russie "bagarreuse", et la France... Une carte résume les stéréotypes des Chinois sur l'Europe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les clichés des Chinois sur l'Europe ne sont pas tous bienveillants.
Les clichés des Chinois sur l'Europe ne sont pas tous bienveillants.
©Flickr - Charles Clegg

Préjugés

La Suisse "neutre", la Russie "bagarreuse", et la France... Une carte résume les stéréotypes des Chinois sur l'Europe

Le moteur de recherche chinois Baidu a une fonction de suggestion qui permet de révéler ce que les internautes recherches le plus souvent.

Le magazine Foreign Policy a compilé sur une carte la recherche la plus fréquemment suggérée sur Baidu, le moteur de recherche équivalent de Google en Chine.

Certaines recherches semblent tout à fait inoffensive : ainsi, les Néerlandais sont "grands", les Suisses "neutres", la Belgique a une équipe de foot surnommée les "Diables rouges" et les femmes ukrainiennes sont réputées pour leur beauté.

Mais d'autres suggestions sont un peu moins "politiquement correctes". L'Allemagne, par exemple, se voit résumée à la phrase "ils ont tué des Juifs". Quant à la France, elle se voit gratifiée d'un "il y a beaucoup de noirs".

Foreign Policy indique que la seconde requête concernant la France est de savoir pourquoi elle n'arrive pas à battre l'Allemagne (impossible de savoir s'il s'agit de football ou de la Seconde guerre mondiale). Une autre question populaire est de savoir pourquoi les Français cherchent tant à arnaquer les touristes chinois.

On note que pour beaucoup de pays, les interrogations des Chinois tournent autour de la géopolitique. Ainsi, ils se demandent pourquoi l'Espagne n'annexe-t-elle pas le Portugal, pourquoi l'Autriche - qui "parle allemand" - ne rejoint-elle pas l'Allemagne et pourquoi la Pologne déteste la Chine.

Google aussi propose un tel outil de suggestion. A titre de comparaison, voici les résultats pour la Chine :

Lu sur Slate

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !