Un sous-préfet incarcéré pour avoir volé des objets d'art du mobilier national | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Un sous-préfet incarcéré pour avoir volé des objets d'art du mobilier national
©

La main dans le sac

Un sous-préfet incarcéré pour avoir volé des objets d'art du mobilier national

Secrétaire général pour les affaires régionales de la préfecture de Normandie, Hugues Malecki aurait détourné au moins un tableau faisant partie du mobilier national.

Le parquet du Puy-en-Velay (Haute-Loire) a rapporté qu'un sous-préfet a été mis en examen et placé en détention provisoire. Il est soupçonné par un juge d'instruction de "détournement" d'objets appartenant au mobilier national lorsqu'il était en poste à la sous-préfecture de Brioude (Haute-Loire) entre 2006 et 2007.

Hugues Malecki, administrateur civil hors classe, a été interpellé et présenté à un juge d'instruction du Puy-en-Velay, il y a une dizaine de jours, selon le procureur de la République Jacques Louvier. Selon le quotidien Paris-Normandie, qui a révélé l'informaiton, Hugues Malecki a été nommé le 31 décembre secrétaire général aux affaires régionales (SGAR). Il devait rester en poste trois ans.

Selon le journal, Hugues Malecki est soupçonné d’être impliqué dans le vol de mobilier national, "notamment un tableau de grande valeur qui a déjà été présenté chez Sotheby’s pour plusieurs dizaines de milliers d’euros".  L'enquête a été confiée à l'Office central de lutte contre le trafic de biens culturels (OCBC).

Le journal rappelle que cette incarcération n'est pas inédite. En juin 2012, l'ex-préfet de Lozère Françoise Debaisieux avait été condamnée à trois ans de prison, dont un an ferme et 40 000 euros d'amende, pour vols et détournements de biens publics. En poste à Mende entre 2007 et 2009, elle avait détourné des fauteuils Louis XVI, une travailleuse Charles X, des chaises Napoléon III mais aussi un couteau à pamplemousse, une balance avec ses poids et un pare-feu en métal doré... La cour a prononcé à son encontre une interdiction définitive d'exercer une fonction publique.

Lu sur Paris-Normandie

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !