Un responsable des Restos du cœur aurait été sauvagement poignardé aux cris de "Allahu akhbar" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Un responsable des Restos du cœur aurait été sauvagement poignardé aux cris de "Allahu akhbar"
©Reuters

Violente agression

Un responsable des Restos du cœur aurait été sauvagement poignardé aux cris de "Allahu akhbar"

Ce vendredi, Richard Sautour, responsable des Restos du Cœur de Montreuil (93), aurait été agressé à la hache et couteau par un couple, toujours en fuite.

Ce 1er juillet à 7h30, Richard Sautour, 59 ans, responsable de l'antenne des "Restos du Cœur" de Montreuil-sous-Bois (Seine Saint-Denis), aurait été violemment agressé et blessé sur son lieu de travail par une femme armée d'un couteau, et un homme "de type africain" armé d'une hache, rapporte BFMTV. Les deux assaillants sont toujours recherchés par les services de police. C'est une information révélée par Europe 1.

Les agresseurs se sont présentés au centre de distribution des Restos du Cœur de Montreuil, exceptionnellement fermé, à 7h20.

Selon des sources policières qui invitent à la prudence, les deux assaillants auraient crié "Allahu Akhbar, chien d'infidèle" juste avant de prendre la fuite, rapporte la victime, qui a d'abord esquivé l'attaque de l'homme à la hache, étant finalement poignardé à plusieurs reprises à l'abdomen par la femme "voilée mais à visage découvert", selon son témoignage.

Par ailleurs, selon des informations BFMTV, Richard Sautour avait déjà fait l'objet de menaces de mort. La victime avait porté plainte en avril dernier après avoir reçu à l'association un carton en forme de cercueil, accompagné d'une lettre sur laquelle il était écrit "Sale Franc-Maçon, tu es un mécréant, sale Français, chien d'infidèle qui refuse d'aider nos frères musulmans, on va te tuer. Allahu Akbar".

M. Sautour, un poumon perforé, a été hospitalisé, mais ses jours ne sont pas en danger. Les deux armes ont été laissées sur place, et retrouvées par les enquêteurs.

Le maire communiste de Montreuil, Patrice Bessac, s'est rendu sur place. La mairie a ensuite confirmé l'agression.

Via un communiqué officiel, le ministre de l'Intérieur Bernanrd Cazeneuve a immédiatement exprimé son "indignation" après cette "agression violente". M. Cazeneuve confirme les informations BFMTV qu'une brigade criminelle de la police judiciaire de Paris a été saisie par le parquet de Bobigny, qui a ouvert une enquête pour "tentative d'homicide volontaire".

"Pour l'heure, aucune piste n'est privilégiée", ont déclaré les forces de l'ordre à BFMTV.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !