Un million de dollars de la CIA ont été remis par erreur à Al-Qaïda en 2010 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Un million de dollars de la CIA ont été remis par erreur à Al-Qaïda en 2010
©

La boulette

Un million de dollars de la CIA ont été remis par erreur à Al-Qaïda en 2010

L'agence centrale du renseignement américain a participé contre son gré au financement de l'organisation terroriste, selon un échange de lettres entre Oussama Ben Laden et un responsable d'Al-Qaïda, révélé par le New York Times.

Voilà qui va ravir les complotistes : en 2010, un million de dollars provenant d'un fonds spécial de la CIA a été remis, par le gouvernement afghan, à l'organisation terroriste Al-Qaïda, selon le New York Times de ce samedi.

Cet argent a en fait servi à payer en partie une rançon - de cinq millions de dollars - d'un diplomate afghan enlevé par l'organisation terroriste. Le gouvernement Afghanistan, qui éprouvait de grosses difficultés financières, a donc pioché dans un compte secret alimenté tous les mois en liquide par la CIA... Une CIA qui, à l'époque, avait affaibli l'organisation grâce à des attaques de drones.

Oussama Ben Laden, en apprenant l'origine de l'argent, a soupçonné les Américains d'être de mèche avec le gouvernement afghan et d'avoir tracé, empoisonné ou irradié les billets. Il a donc demandé qu'ils soient changés dans une autre devise.

Pour le New York Times, cette affaire est un "exemple parmi d'autres" de financement de groupes terroristes par les Etats-Unis du fait d'un manque de supervision et de contrôle du côté de l'agence de renseignement.

Cet épisode a été mis à jour par le biais de lettres échangées entre Ben Laden et Atiyah Abd Al-Rahman, qui avaient été trouvées dans les ordinateurs et parmi les documents saisis lors du raid américain dans lequel le chef d'Al-Qaida a été tué au Pakistan en 2011. Ces courriers ont été utilisés lors du procès d'un membre de l'organisation terroriste, début mars à New-York.

Lu dans Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !