Un mauvais sondage pour Gérard Collomb en vue des municipales | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Un mauvais sondage pour Gérard Collomb en vue des municipales
©NICOLAS TUCAT / AFP

Mal du pays

Un mauvais sondage pour Gérard Collomb en vue des municipales

L'ancien ministre de l'Intérieur ne se présentera par ailleurs pas sous l'étiquette LREM.

Sa démission était motivée, disait-il, par sa volonté de reconquérir le coeur des Lyonnais en vue des prochaines élections municipales en 2020. Si l'échéance n'est pas encore proche, l'ancien maire de la capitale des Gaules est déjà sous pression.

C'est ce que révèle une étude Ifop-Fiducial pour Sud Radio et Lyon Capitale : les Lyonnais n'ont pas tous envie de le voir revenir. Ils seraient même 57% à souhaiter qu'il cède sa place. Et seulement 35% à vouloir qu'il reste en poste. Et la chose est complexe, puisque un peu moins de la moitié (47%) des électeurs qui l'ont porté à la mairie en 2014 souhaitent qu'il renonce.

Aujourd'hui, il est clairement menacé, même s'il arrive en tête dans les projections avec 31% d'intentions de vote. Il est clairement devant la droite (18%) et le FN (11%). Mais à gauche, les scores sont très importants : 16% pour EELV, 14% pour LFI et 10% pour le PS, soit 40% de votes de gauche. En cas d'alliance, sa campagne pourrait clairement être menacée. C'est ce qui pourrait expliquer que l'ex-maire socialiste a annoncé qu'il comptait abandonner son étiquette LREM, parti peut-être trop à droite pour convaincre ses anciens électeurs. Cependant, ce choix peut aussi être vu comme une nouvelle prise de distance entre le Président et son ancien ministre. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !