Un ex-ministre socialiste condamné à quatre mois de prison ferme pour favoritisme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Un ex-ministre socialiste condamné à quatre mois de prison ferme pour favoritisme
©Reuters

Attrapé

Un ex-ministre socialiste condamné à quatre mois de prison ferme pour favoritisme

Gilbert Baumet a passé des contrats très coûteux pour sa ville de Pont-Saint-Esprit, déjà très endettée.

L'ex-ministre socialiste Gilbert Baumet, 73 ans, a été condamné ce vendredi 27 janvier à quatre mois de prison ferme et 15 000 euros d'amende pour favoritisme par le tribunal correctionnel de Nîmes. Le tribunal lui reprochait d’avoir passé des contrats très couteux pour la ville dont il était maire (de 1971 à 2011) Pont-Saint-Esprit (Gard), déjà très endettée. Ces  marchés, il les a passés en 2007 avec Ernst & Young pour quelque 151 000 euros, avec la société d'affichage JC Decaux pour environ 62 000 euros et pour plus de 554 000 euros avec la société Pleins feux étaient visés.

Il s’en est plutôt bien sortie, puisque dix-huit mois de prison avec sursis, 15 000 euros d'amende et cinq ans d'inéligibilité avaient été requis en novembre contre lui. Le procureur François Schneider avait jugé "surréalistes" les tentatives de Gilbert Baumet pour "se défausser sur ses collaborateurs", en particulier son ancien directeur général des services René Stéfanini. Ce dernier a été aussi condamné ce vendredi à six mois de prison avec sursis, puisque son avocate avait mis en avant de graves problèmes de santé à la suite d'un AVC en 2014. Robert Maurel, à la tête de Pleins Feux, a pour sa part été condamné à quatre mois de prison avec sursis et sa société à 20 000 euros d’amende. Hervé Estampes, ex-salarié d’Ernst & Young et ex-membre de la cour régionale des comptes de Marseille, a été relaxé.

50 000 euros de dommages d’intérêts à la municipalité

Au civil, Gilbert Baumet et René Stéfanini ont notamment été condamnés solidairement à payer 50 000 euros de dommages et intérêts à la municipalité, et Glbert Baumet, Stéfanini et Maurel à lui verser solidairement 80 000 euros.

Dans un autre dossier, Gilbert Baumet, ex-ministre délégué au Commerce du gouvernement Bérégovoy, également ancien député, ex-sénateur et ancien président du conseil général du Gard, a été condamné le 30 septembre à quatre mois de prison ferme et 20.000 euros d'amende pour détournement de fonds publics par le tribunal correctionnel de Nîmes. Il a fait appel de cette condamnation.

 

 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !