UMP : s’il est candidat à la primaire, Nicolas Sarkozy devra démissionner de son poste de président avant le 21 septembre 2016 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
UMP : s’il est candidat à la primaire, Nicolas Sarkozy devra démissionner de son poste de président avant le 21 septembre 2016
©Reuters

Calendrier

UMP : s’il est candidat à la primaire, Nicolas Sarkozy devra démissionner de son poste de président avant le 21 septembre 2016

Le bureau politique du parti a eu lieu mardi soir. Un autre est prévu le 5 mai avant le congrès programmé le 30 mai.

Nicolas Sarkozy avait convié les anciens Premiers ministres dans un restaurant parisien quelques heures avant le bureau politique de l'UMP mardi. Officiellement, parler des régionales et continuer à plancher sur les statuts du parti. Si rien n'a filtré au sortir de cette réunion, Nathalie Kosciusko-Morizet a en revanche, donné une conférence de presse à l'issue du bureau politique. L'élue de Paris a confirmé qu'un prochain bureau politique aurait lieu le 5 mai pour apporter les dernières touches à ces statuts. Il devbrait s'agir d'un dernier rendez-vous avant le congrès programmé le 30 mai.

Mais elle a aussi précisé que "tout membre de la direction de l’UMP se déclarant candidat à la primaire en vue de la présidentielle de 2017 (le 9 septembre 2016 au plus tard) devra démissionner". S'il est candidat, Nicolas Sarkozy devra donc démissionner de la présidence de l’UMP avant le 21 septembre 2016, date à laquelle la liste des candidats à la primaire sera rendue publique.

Deux périodes d'interim vont donc s'ouvrir selon NKM. La première est celle de la primaire, du début de la campagne à l’élection du candidat. "Le parti sera alors dirigé soit par un collectif, soit par plusieurs personnalités suivant un ordre établi à l’avance" a-t-elle signalé ajoutant que le deuxième irait de l’élection du candidat aux législatives suivantes, en juin 2017. "Le candidat élu prendra la main sur le parti" a encore indiqué NKM.

Pour l’instant, sont officiellement candidats à la primaire François Fillon, Alain Juppé, Xavier Bertrand et Christian Estrosi. Nicolas Sarkozy ne s'est pas encore annoncé. Quant au futur nom du parti, il devrait selon toutes vraisemblances changer et s'appeler : les Républicains. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !