UMP : les comptes du parti pour 2012 révélés, ses dépenses pointées du doigt | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
UMP : les comptes du parti pour 2012 révélés, ses dépenses pointées du doigt
©Reuters

La folie des grandeurs

UMP : les comptes du parti pour 2012 révélés, ses dépenses pointées du doigt

Le Point et Mediapart se sont procuré une copie des comptes du parti pour l'année 2012 ; au menu, un résultat déficitaire de 40 millions d'euros...

A la veille de la sortie officielle du rapport d'audit financier de l'UMP piloté par Luc Chatel, "Le Point" sort de nombreuses informations qui jettent le soupçon sur la situation du parti sous l'ère Copé. Le compte de résultat pour l'année 2012, validé par les commissaires aux comptes et déposé devant la Commission nationale des comptes de campagne, se révélerait être déficitaire de 40 millions d'euros...

Plus précisément, en pleine année de campagne présidentielle, l'UMP aurait dépensé pas moins de 98 millions d'euros et n'en aurait récolté que 58 millions. La ligne "congrès et manifestations" s'élève à elle seule à 23 millions d'euros, un montant pas si éloigné des 21,5 millions d'euros de la filiale évenementielle de Bygmalion. Autre chiffre surprenant, les 10 millions d'euros de dépenses de "presse, publication et télévision", auquel le "Point" compare le montant équivalent pour le PS : un peu moins de 900 000 euros.

Le JDD notait ce dimanche que l'UMP était visiblement également dépensière en ce qui concerne les frais de transport, dont les 27 000 euros de billets d'avion pour Jean-François Copé et les 24 000 euros pour sa femme Nadia Copé. En tout et pour tout, le parti serait endetté à hauteur de 80 millions d'euros - 76,2 millions d'euros très exactement, selon Mediapart qui sort également ce lundi de nouvelles informations.

"L’audit interne va saluer les économies faites en 2013", relativise l’entourage de Jean-François Copé malgré l'ampleur du challenge financier à relever. A noter que les 24 000 euros de voyages de Nadia Copé ne devraient, selon Mediapart, pas figurer dans le rapport communiqué demain mardi, comme le notait déjà Europe 1 : "si l'audit n'en parle pas, cela signifie que ces informations ont fuité sciemment" explique au pure-player un proche de Jean-François Copé. Le clan Fillon est probablement visé...

 

Vu sur le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !