UMP : le (très) proche de Nicolas Sarkozy, Eric Cesari, n'est plus directeur général du parti | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Eric Cesari
Eric Cesari
©

Eviction

UMP : le (très) proche de Nicolas Sarkozy, Eric Cesari, n'est plus directeur général du parti

Officiellement, Eric Cesari a été suspendu de ses fonctions le temps que la justice fasse la lumière sur l'affaire Bygmalion.

Eric Cesari a donc appris la nouvelle lundi matin de la bouche de Luc Chatel. Officiellement, cette décision a été prise "afin de lui permettre de se défendre dans l'affaire Bygmalion". Cette nouvelle épine dans le pied des sarkozystes survient à peine une semaine après que le trio Fillon - Juppé - Raffarin ait obtenu les pleins pouvoirs à la tête de l'UMP jusqu'au mois de novembre. Un trio pour lequel l'éviction d'eric Cesari était visiblement devenu une priorité. 

"Je suis sarkozyste. Je suis une espèce de gardien du temple". Ainsi se présente cet homme 54 ans qui est entré en politique en 1993 comme chef adjoint de cabinet de Charles Pasqua au ministère de l'Intérieur, avant de se rapprocher de Nicolas Sarkozy en 2004. Eric Cesari avait été ensuite nommé à la direction générale de l'UMP après l'élection présidentielle de 2007. 

En prévision d'un chamboulement interne à l'UMP, l'intéressé avait déclaré à un de ses proche il y a quelques semaines : "C'est en ce moment que gronde le véritable organe antisarkozyste ! Certains veulent enterrer Sarkozy vivant, mais ils n'y arriveront pas ! Je ne reculerai pas". 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !