Ukraine, le point : 17 morts près d'Odessa dans des bombardements russes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Char russe
Char russe
©Konstantin Mihalchevskiy / AFP

Ukraine, le point : 17 morts près d'Odessa dans des bombardements russes

Nouvelle aide militaire américaine et et retrait des troupes russes de l'ilot aux Serpents

Au moins dix-sept personnes ont été tuées lors de frappes sur une zone résidentielle de la région d’Odessa, dans le sud de l’Ukraine dans la nuit de jeudi à vendredi écrit Le Monde.

Un missile tiré par un « avion stratégique » depuis la mer Noire a fait « quatorze morts et trente blessés, dont trois enfants », selon le dernier bilan des services d’urgence ukrainiens. Un autre missile, tiré par le même avion, a touché deux autres immeubles situés non loin, faisant « trois morts, dont un enfant ».

Par ailleurs,  l'armée russe a annoncé s'être retirée de l'île aux Serpents, une position stratégique en mer Noire conquise par Moscou et qui subissait des bombardements ukrainiens ces dernières semaines indique Le Figaro.

Située à 50 kilomètres des côtes, cette petite île de 17 hectares conquise dès le 24 février par les Russes était très disputée en mer Noire. Le retrait de Moscou est une victoire a minima symbolique pour Kiev ajoute Le Figaro.

Le Canada a annoncé, jeudi, offrir une nouvelle aide militaire à l’Ukraine, consistant en 39 blindés légers et six caméras militaires pour drones indique l'agence de presse turque Anadolu.

Cette annonce a été faite par le Premier ministre fédéral, Justin Trudeau, à la clôture du Sommet de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN), tenu dans La capitale espagnole, Madrid.

Plusieurs Etats membres de l’OTAN ont annoncé de nouvelles aides militaires à l’Ukraine : le premier ministre britannique, Boris Johnson, s’est engagé à fournir une rallonge de 1 milliard de livres (1,16 milliard d’euros) ; et le président américain, Joe Biden, de 800 millions de dollars (760 millions d’euros) supplémentaires.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !