Ukraine : une journaliste de Russia Today démissionne en direct | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ukraine : une journaliste de Russia Today démissionne en direct
©

Coup de gueule

Ukraine : une journaliste de Russia Today démissionne en direct

Liz Wahl, une journaliste américaine de la chaîne a démissionné en signe de protestation contre la politique de Moscou en Ukraine.

En voilà une qui n’a pas sa langue dans sa poche. Liz Wahl, une journaliste américaine de la chaîne Russia Today a démissionné en direct ce mercredi en signe de protestation contre la politique de Moscou en Ukraine. La journaliste a expliqué qu'elle "ne pouvait pas travailler pour une chaîne financée par le gouvernement russe et qui absout les actions du [président russe] Poutine". Elle a ajouté que ses grands-parents avaient fui la Hongrie pendant l'ère soviétique.

"Je viens de parler à mes grands-parents, arrivés aux États-Unis en tant que réfugiés fuyant les Soviétiques pendant la révolution en Hongrie. C'est incroyable à entendre en pleine résurgence des peurs de la Guerre Froide", a-elle écrit sur son compte Twitter. "Je suis fière d'être Américaine et je crois à la diffusion de la vérité et c'est pourquoi je démissionne après cette retransmission", a-t-elle encore déclaré.

La chaîne Russia Today semblerait donc faire face à une fronde de journalistes. En effet, deux jours avant la démission de Liz Wahl, une autre présentatrice, basée à Washington, Abby Martin, avait dénoncé "l’agression militaire de Moscou" en Ukraine et la couverture partiale du conflit par les médias. Abby Martin a lancé lors de son émission que "ce que la Russie avait fait est mal". "Je ne répéterai jamais assez combien je suis contre toute intervention dans les affaires d'une nation souveraine", a-t-elle insisté.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !