Ukraine : la formation du gouvernement reportée, Klitschko candidat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
L'après-Ianoukovitch s'annonce tendu en Ukraine
L'après-Ianoukovitch s'annonce tendu en Ukraine
©REUTERS/Gleb Garanich

Coup de froid

Ukraine : la formation du gouvernement reportée, Klitschko candidat

Le Parlement devait désigner un Premier ministre à la tête du gouvernement ce mardi mais le processus a été repoussé à jeudi.

La transition s’opère très lentement en Ukraine. Après des jours de manifestations sanglantes qui ont amené la chute de Viktor Ianoukovitch, le pays se trouve dans une situation très instable. Mis sous pression par la Russie qui conteste d’ores et déjà la légitimité du futur exécutif, le Parlement ukrainien devait désigner un nouveau gouvernement ce mardi. Mais le processus a été repoussé. "Je m'adresse aux dirigeants des fractions et des groupes parlementaires et je vous demande de faire en sorte que le vote pour le gouvernement ait lieu jeudi", a déclaré le président par intérim Olexandre Tourtchinov.

C’est sur fond de tensions avec le pouvoir russe que l’Union européenne et les Etats-Unis tentent d’accélérer le processus. La Maison Blanche a d’ailleurs évoqué "la nécessité de mettre en place un gouvernement de coalition multipartite. Un gouvernement de techniciens qui pourra aider l'Ukraine à prendre les décisions importantes qui s'imposent, notamment en matière économique et financière". La Russie a menacé de stopper ses aides financières. Le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius, a, lui, affirmé qu’il "ne faut pas voir ça comme une alternative, soit la Russie, soit l'UE. Il faut prendre en compte l'héritage économique désastreux de Viktor Ianoukovitch. Ce serait grave si la Russie décidait de stopper son aide". 

Par ailleurs, l’ancien champion du monde de boxe et codirigeant de la contestation, Vitali Klitschko a annoncé sa candidature pour l’élection présidentielle anticipée qui devrait avoir lieu le 25 mai prochain. "Je serai candidat à la présidentielle. Je suis convaincu qu’il faut changer complètement les principes et les règles du jeu en Ukraine, il faut rétablir la justice", a-t-il affirmé. 

De son côté, Viktor Ianoukovitch sera jugé devant la Cour pénale internationale pour "crimes graves" après la mort de plus de 100 manifestants.

Lu sur Le Nouvel Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !