Turquie : l'épouse d'Erdogan fait l'éloge des harems de l'Empire ottoman | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Turquie : l'épouse d'Erdogan fait l'éloge des harems de l'Empire ottoman
©Ivan Alvarado / Reuters

Droits des femmes

Turquie : l'épouse d'Erdogan fait l'éloge des harems de l'Empire ottoman

Selon elle, le harem était "un établissement éducatif qui préparait les femmes à la vie".

Emine Erdogan, épouse de Recep Tayyip Erdogan, président de la Turquie, s'est exprimée récemment sur les femmes, selon la télévision turque. A cette occasion, elle a exprimé des propos controversés sur le harem du sultan Ottoman. L'Empire Ottoman est l'état prédecesseur de la Turquie, et le harem du sultan était une institution importante. Pour elle, le harem pourrait être une "inspiration" pour la société turque d'aujourd'hui. En effet, pour elle le harem était "un établissement éducatif qui préparait les femmes à la vie".

Dans la Turquie ottomane, le harem était l'institution qui recouvrait la vie privée du sultan. Les membres féminins de sa famille, ses épouses, ses concubines et les serviteurs y vivaient. Cela représentait des centaines de personnes. Les serviteurs mâles du harem étaient des eunuques. Et il est effectivement historiquement correct que le harem incluait une école pour les femmes. 

Recep Tayyip Erdogan avait déjà créé la controverse sur les sujets de l'égalité des sexes. Lors de son discours à l'occasion de la Journée internationale de la femme cette année, il a déclaré qu'une femme est "par-dessus tout une mère" ; en 2014, il avait déclaré que "les femmes et les hommes ne sont pas égaux".

Ces propos ont lieu dans un contexte politique turc où le mouvement politique au pouvoir, dirigé par Erdogan, s'inspire ouvertement de l'islam, à l'encontre de la tradition laïque du pays depuis l'établissement de la république. Erdogan avait longtemps prôné un islam "modéré", mais de plus en plus d'observateurs doutent de la réalité de cette modération. L'appareil d'Etat turc musèle de plus en plus les mouvements et les voix dissidentes. 

A LIRE AUSSI : Mise au pas de la presse, incarcération des militaires laïcs, contrôle des juges… la Turquie d’Erdogan est-elle en train de devenir une véritable dictature ?

Vu sur la BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !