Tuerie de Chevaline : de nombreuses armes retrouvées chez le suspect | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Tuerie de Chevaline : de nombreuses armes retrouvées chez le suspect
©

Coup de théâtre

Tuerie de Chevaline : de nombreuses armes retrouvées chez le suspect

Un ancien policier municipal de 48 ans a été arrêté ce mardi. Il correspondrait au portrait-robot d'un motard présent sur le lieu du crime et diffusé par la gendarmerie.

Spectaculaire rebondissement dans le cadre de l'affaire de la tuerie de Chevaline. Un peu plus de dix-huit mois après les fats, un homme a été interpellé et placé en garde à vue ce mardi. Il s'agit d'un ancien policier municipal de 48 ans dont le profil correspondrait au portrait-robot d'un motard présent sur le lieu du drame (quatre personnes, dont trois Britanniques, ont été tuées de manière mystérieuse, ndlr). Il s'agit de la première arrestation en France dans cette affaire. Et ce mercredi, des informations un peu plus précises commencent à s'ébruiter concernant cette garde à vue.

Ainsi, selon une source proche de l'enquête, de nombreuses armes ont été saisies lors de la perquisition du domicile de cet individu "sans "lien direct" avec les protagonistes du drame. Leur présence n'explique rien mis à part que cela "confirme la passion de cet homme, collectionneur d'armes anciennes", a précisé une autre source. Autre information : les enquêteurs ont d'ores et déjà établi que l'examen de son téléphone portable situait ce suspect dans la zone de la tuerie au moment des faits, le 5 septembre 2012.

Pour autant, les gendarmes ne disposaient pas mardi soir "d'éléments déterminants" pour confondre ce suspect, selon une autre source proche de l'enquête. Les armes saisies vont faire l'objet d'examens balistiques pour voir si elles ont été utilisées. "Son interpellation qui ne restera peut-être pas unique, est le fruit des témoignages recueillis notamment après la diffusion le 4 novembre 2013 du portrait-robot d'un motard vu à proximité de la scène de crime et recherché activement par les enquêteurs", a expliqué le procureur d'Annecy, Eric Maillaud. Selon lui, cet ancien policier municipal de Menthon-Saint-Bernard, entendu par la section de recherches de Chambéry, présente "une forte ressemblance" avec ce portrait-robot d'un homme portant un casque de moto et un bouc.

"Il est décrit par les enquêteurs comme un marginal, marié mais vivant en ermite, amateur d'armes à feu et collectionneur", rapporte France TV Info. Dans cette affaire, la piste familiale a longtemps été privilégiée. Cette interpellation pourrait relance l'hypothèse d'un acte isolé. Sa garde à vue pourrait se poursuivre durant 96 heures, l'information judiciaire étant ouverte pour "meurtres en bande organisée".

Pour rappel, le 5 septembre 2012, Saad al-Hilli, un ingénieur britannique d'origine irakienne, sa femme et sa belle-mère, ainsi qu'un cycliste français ont été tués par balles sur une route de montagne, à Chevaline, petite commune de Haute-Savoie.

lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !