Tricherie chez Volkswagen : seules quelques dizaines de milliers de voitures concernées finalement ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Tricherie chez Volkswagen : seules quelques dizaines de milliers de voitures concernées finalement ?
©Reuters

Comme un ballon de baudruche

Tricherie chez Volkswagen : seules quelques dizaines de milliers de voitures concernées finalement ?

Moins de 40 000 voitures auraient dans leur fiche technique un niveau d'émission en CO2 plus bas qu'en réalité selon le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Et si une bonne nouvelle venait éclaircir l'avenir de Volkswagen ? Ce mardi le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung affirme que seules quelques dizaines de milliers de voitures du groupe afficheraient finalement dans leur fiche technique un niveau d'émission en CO2 plus bas qu'en réalité. Le chiffre serait bien loin des 800 000 initialement indiqué.

"Après un nouvel examen, moins de 40 000 voitures sont en fait concernés" dit le journal qui reprend les résultats d'une investigation menée conjointement par la marque elle-même, le ministère allemand des Transports et l'autorité de contrôle du secteur automobile (KBA). Cette nouvelle tricherie était venue enfoncer encore un peu Volkswagen, déjà accusé d'avoir équipé onze millions de véhicules diesel, essentiellement en Europe et aux Etats-Unis, d'un logiciel permettant de fausser les contrôles anti-pollution sur le niveau d'émission d'oxydes d'azote (NOx).

Reste que cette "bonne nouvelle" a eu un effet immédiat à la Bourse de Francfort. L'action Volkswagen s'est en effet envolée à la première place de l'indice Dax. A 12h00, elle gagnait plus de 3%.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !