Travail dominical : Leroy Merlin et Castorama vont de nouveau enfreindre la loi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Travail dominical : Leroy Merlin et Castorama vont de nouveau enfreindre la loi
©

Ouverture

Travail dominical : Leroy Merlin et Castorama vont de nouveau enfreindre la loi

Les enseignes de bricolage ont annoncé ce vendredi qu'elles allaient ouvrir ce dimanche quatorze de leurs quinze magasins franciliens.

Pour ou contre le travail dominical ? Cette question fait les gros titres depuis plus d'une semaine. En cause : l'ouverture dimanche dernier d'un certain nombre de magasins Castorama et Leroy Merlin malgré l'interdiction en vigueur. En début de semaine, Jean-Marc Ayrault a confié une mission à Jean-Paul Bailly, destinée à "clarifier le cadre juridique" du travail le dimanche. Mais dans l'ensemble la classe politique reste divisée sur le sujet. Tout comme les syndicats. Ce jeudi, la CGT, qui est majoritaire dans les magasins de bricolage d'Ile-de-France, a réclamé le vote d'une loi à ce sujet. Mais toute cette agitation n'empêchera pas Leroy Merlin et Castorama de récidiver l'opération de la semaine dernière. En effet, ce vendredi, les deux enseignes ont annoncé que quatorze de leurs quinze magasins seraient ouverts ce dimanche en Ile-de-France.

Leroy Merlin annonce que neuf de ses magasins seront ouverts ce dimanche. Pour justifier une telle décision, le groupe dit avoir obtenu pour cela des autorisations spéciales de la part des autorités locales. En cas de problème juridique, l'enseigne précise qu'elle mettra en avant la législation qui permet aux magasins de pouvoir ouvrir cinq dimanches par an, et ce quand ils le veulent. Un peu plus tôt dans la journée, Castorama avait fait une annonce similaire en mettant en avant ce principe d'autorisation d'ouverture cinq dimanche dans l'année. L'enseigne bricolage indique que cinq de ses six magasins devraient être ouverts ce dimanche. Normalement, seul le magasin Castorama de Villetaneuse (Seine-Saint-Denis),  restera fermé.

Pour rappel, la semaine dernière le Tribunal de commerce de Bobigny a ordonné en référé aux deux enseignes de bricolage de ne plus ouvrir leurs magasins de la région parisienne le dimanche. Sanction encourue en cas de non-respect : une astreinte de 120 000 euros par magasin et par jour. Amende que devraient donc payer les magasins de bricolage.

Lu sur Ouest France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !