Travail dominical : le gouvernement change de ton | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Bruno Le Roux souhaite des concertations avec les syndicats sur la question du travail dominical
Bruno Le Roux souhaite des concertations avec les syndicats sur la question du travail dominical
©Reuters

Volte-face

Travail dominical : le gouvernement change de ton

Bruno Le Roux et Sylvia Pinel annoncent des futures concertations à ce sujet alors que Castorama et Leroy Merlin ont ouvert leurs portes ce dimanche en Ile-de-France malgré l'interdiction.

Changement de discours au gouvernement sur la question du travail dominical. Si Benoit Hamon a estimé ce samedi "inadmissible" et "inacceptable" que Leroy Merlin et Castorama ouvrent leurs portes ce dimanche malgré l'interdiction en vigueur, d'autres socialistes se sont montrés plus nuancés. C'est le cas notamment du chef de file des députés PS, Bruno Le Roux. Sur le forum Radio J, il a estimé qu'il fallait offrir "la possibilité" de travailler le dimanche et a annoncé qu'il allait proposer une concertation aux syndicats sur ce sujet. L'objectif est  d'"arriver à des avancées significatives avant la fin de l'année". Des réunions sont prévues la semaine prochaine à ce sujet.

Selon Bruno Le Roux, il faut "arriver à une situation où il y ait le moins d'inégalités générées sur notre territoire, entre zones géographiques et entre activités". "J'aimerais qu'il n'y ait qu'une seule règle, aucune obligation à travailler le dimanche mais une possibilité qui soit offerte, avec un contrôle qui puisse être très strict, opéré par l'Etat", a-t-il affirmé. Toutefois, il a reconnu que tout le monde n'était pas sur la même longueur d'ondes que lui au sein du gouvernement. "C'est pour ça que je ne souhaite pas aborder cette question autrement que par la discussion et par l'idée d'arriver à un consensus, qui ensuite pourrait être validé par le gouvernement et par le parlement", a-t-il expliqué.

Avec son collègue Olivier Faure et d'autres parlementaires socialistes, Bruno Le Roux, député de Seine-Saint-Denis avait écrit en mai dernier au ministre du Travail Michel Sapin pour lui demander le maintien de l'ouverture des magasins de bricolage le en Ile-de-France. Et il n'est pas le seul à s'être exprimé ce dimanche sur la question du travail dominical. En effet, Sylvia Pinel, la ministre du Commerce et de l'Artisanat, en a fait de même. Dans un entretien avec le JDD, elle a elle aussi plaidé pour l'organisation de réunions avec les syndicats

"Avec Michel Sapin, le ministre du Travail, nous avons évoqué la complexité de la législation issue de la loi Mallié de 2009. Nous avons hérité d'un millefeuille réglementaire qu'il faut absolument clarifier, mais sans polémique", indique la ministre. "Il faudra donc organiser des réunions pour écouter et dialoguer avec les professionnels. Nous allons [...] nous concerter avec les professionnels pour avancer sur la question de l'ouverture du dimanche", a-t-elle souligné. Pour rappel, quatorze magasins Castorama et Leroy Merlin ont décidé d'ouvrir leurs portes ce dimanche en Ile-de-France alors qu'ils sont frappés, depuis ce jeudi, d'interdiction de travail dominical par le tribunal de Bobigny

Lu sur le Parisien.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !