Thomas Guénolé explique pourquoi il demande l'annulation des élections régionales | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"C'est une idée d'un ami qui est avocat et militant des droits civiques Jérémy Afane-Jacquart", explique Thomas Guénolé.
"C'est une idée d'un ami qui est avocat et militant des droits civiques Jérémy Afane-Jacquart", explique Thomas Guénolé.
©

Scrutin

Thomas Guénolé explique pourquoi il demande l'annulation des élections régionales

"Si on maintient les élections, ça veut dire qu'il n'y a pas matière à état d'urgence, il faut être cohérent" estime le politologue.

Sur le plateau de l'émission #DirectPolitique (Linternaute.com, Ouest-France, 20 Minutes), le politologue Thomas Guénolé a expliqué en détail sa demande d'annulation des élections régionales, adressée au Conseil d'Etat. Selon lui, cette initiative "part d'un principe simple : "soit l'état d'urgence a été mis en place pour une menace terroriste réellement urgente et alors il faut reporter les élections, soit les régionales peuvent se tenir et l'état d'urgence n'est pas justifié". 

"Le motif fondamental, c'est la menace révélée par les attentats (…) D'un point de vue pratique – sans parler de complot - cela me semble difficile d'imaginer qu'ils le fassent (…) Si on maintient les élections, ça veut dire qu'il n'y a pas matière à état d'urgence, il faut être cohérent" estime le politologue.

"C'est une idée d'un ami qui est avocat et militant des droits civiques Jérémy Afane-Jacquart", poursuit Thomas Guénolé, qui explique que le but de sa requête est d'abord de sensibiliser l'opinion publique sur ce qu'implique la prolongation de l'état d'urgence. Selon lui, "cela permet de pointer qu'il n'y a pas que les terroristes qui sont responsables des menaces sur notre sécurité, il y a aussi le fonctionnement de la sécurité intérieure".

Lu sur L'internaute.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !