Thomas Coville bat le record du tour du monde à la voile | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
C'est un rêve devenu réalité pour Thomas Coville.
C'est un rêve devenu réalité pour Thomas Coville.
©

Un rêve devenu réalité

Thomas Coville bat le record du tour du monde à la voile

Il réalise aussi le cinquième meilleur temps de l’histoire pour une circumnavigation d’ouest en est.

Il avait dit qu’il mettrait moins de cinquante jours pour faire le tour du monde, et il l’a fait !

Thomas Coville, le skipper breton de Sodebo Ultim’ a battu le record du tour du monde en solitaire, avec huit jours et dix heures d’avance sur la meilleure marque jusqu’alors enregistrée.

Elle était jusqu’alors détenue par Francis Joyon, sur multicoque Idec. Il avait établi ce score en 2008.  Bon joueur, Francis Joyon, qui tente en ce moment de battre le record du tour du monde à la voile en équipage et sans escale, a déclaré : « Thomas signe un superbe chrono, au terme d’un tour parfaitement négocié. Bravo pour sa performance et pour sa persévérance ».

Le temps exact de Thomas Coville est de 49 jours, 3 heures, 7 minutes et 38 secondes. La ligne d’arrivée a été franchie à 17h57 au large d’Ouessant dans le Finistère après 52 597 km parcourus à une vitesse de 24 nœuds en moyenne, soit l’équivalent de 45 km/h.  

C’est le troisième marin de l’histoire qui établit un record du tour du monde à la voile, en solitaire, en multicoque et sans escale.

C’est aussi le cinquième meilleur temps jamais enregistré pour une circumnavigation d’ouest en est. Les quatre premiers scores étant le fait de bateaux en équipages, dont le premier est celui mené par Loïck Perron en 2012, soit 45 jours, 13 heures et 42 minutes.

Le champion a déclaré au micro de France Info : « « D’un seul coup le rêve de dix ans de travail arrive. C’est un mélange d’une émotion extrêmement puissante et dense, qui vous monte du fond des tripes ».

 

Lu sur le point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !