Thierry Mandon, porte-parole du PS : le FN ? "c'est un parti national fasciste" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Thierry Mandon, porte-parole du PS : le FN ? "c'est un parti national fasciste"
©

Encore plus fort

Thierry Mandon, porte-parole du PS : le FN ? "c'est un parti national fasciste"

Lors d'une conférence de presse, il est également revenu sur l'échec de la gauche à Brignoles.

Comment qualifier le Front national ? Depuis des années, les termes varient plus ou moins. En tout cas, Marine Le Pen ne veut plus que son parti soit assimilé à l'extrême-droite. Elle l'a dit et répété menaçant même de poursuites ceux qui oseront. Thierry Mandon, le porte-parole du PS  a osé. Et plus encore...

Lors d'une conférence de presse, il a indiqué que "non seulement c'est un parti d'extrême droite, mais c'est même plus que ça, c'est un parti national fasciste". Une sortie qui risque de faire du bruit. Il a même insisté disant "la conception traduite par Marine Le Pen dans ce discours, où elle explique la façon dont elle traiterait, si elle venait au pouvoir, ceux et celles qui s'opposeraient à sa politique, les minorités, les corps intermédiaires, appartient à la tradition fasciste". Un vrai pavé dans la marre.

Mais faut-il interdire pour autant ? "Non, tant qu'il présente des candidats à des élections" explique le porte-parole du PS. Puis Thierry Mandon est revenu sur l'échec de la gauche à Brignoles. "C'est un échec pour nous, à analyser. Les électeurs de gauche sont restés chez eux" a-t-il indiqué. 

"Rien ne serait pire pour la gauche que de reculer parce que, historiquement, c'est toujours quand on s'est déjugé que le pays nous a tourné le dos" a conclu le porte-parole. Une analyse et un discours qui devrait engendrer quelques réactions dans la classe politique et surtout au Front national. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !