L'hebdomadaire anglais The Economist raille la campagne française | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
L'hebdomadaire anglais The Economist raille la campagne française
©

Tacle anglais

L'hebdomadaire anglais The Economist raille la campagne française

Sans véritables propositions économiques, les candidats français seraient dans le "déni" de la crise.

Pour la couverture de son dernier numéro, l’hebdomadaire britannique The Economist a choisi de représenter Nicolas Sarkozy et François Hollande.Tranquillement allongés dans l'herbe, les deux hommes se prélassent dans une reproduction du Déjeuner sur l’herbe de Manet.

Le titre est loin d’être à l’honneur des ploliticiens : "France in denial" (La France dans le déni), avec ce sous-titre: "L’élection la plus frivole du monde occidental." En pages intérieures, un éditorial sanglant déplore l’immobilisme français en matière économique : "L’élément le plus frappant à propos de l’élection française est de voir à quel point personne ne dit rien de l’état déplorable de l’économie du pays. Personne n’a de programme pour faire baisser les impôts à en pleurer de la France."

La proposition du candidat socialiste detaxer à 75% la  tranche des revenus des plus aisés est tout particulièrement visée. Mais le président ne trouve pas davantage grâce aux yeux de l'hebdomadaire, qui déplore l'absence de véritables mesures de "rupture", pourtant annoncées en 2007.

Du point de vue du journal libéral, la France baille aux corneilles tandis que le reste de l’Europe met en place des mesures d’austérité et de rigueur. L'éditorial en conclu que l’économie française pourrait se retrouver "au centre de la prochaine crise de la zone euro."

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !