Thalys : Ayoub El Khazzani mis en examen et écroué pour une attaque "ciblée et préméditée" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Thalys : Ayoub El Khazzani mis en examen et écroué pour une attaque "ciblée et préméditée"
©

Justice

Thalys : Ayoub El Khazzani mis en examen et écroué pour une attaque "ciblée et préméditée"

Le procureur de la République de Paris a qualifié de "fantaisiste" sa version des faits.

Ayoub El Khazzani, le marocain de 25 ans qui a ouvert le feu dans un TGV Thalys reliant Amsterdam à Paris le 21 août dernier, a été mis en examen et écroué tôt ce mercredi matin, pour une attaque "ciblée et préméditée". L'agresseur a été mis en examen au terme de 96 heures de garde à vue pour tentatives d'assassinats, association de malfaiteurs et détention d'armes, en relation avec une entreprise terroriste. Il est actuellement en détention provisoire selon François Molins, le procureur de la République de Paris.

"J'ai décidé d'ouvrir une information judiciaire des chefs de tentatives d'assassinats, le tout au pluriel, en relation avec une entreprise individuelle ou collective terroriste (...), détention, port et transport d'armes (...), participation à une association de malfaiteurs terroristes en vue de la préparation d'un ou plusieurs crimes d'atteinte aux personnes", a déclaré François Molins lors d'une conférence de presse le 25 août.

Ayoub El Khazzani, signalé comme faisant partie des islamistes radicaux par les services de renseignements espagnols, est sorti des toilettes d'un TGV Thalys armé d'un fusil d'assaut kalachnikov et muni de 270 cartouches. Son sac à dos contenait également des armes blanches, un pistolet et un bidon d'essence. L'homme a été maîtrisé par des passagers du train avant qu'il ne fasse un carnage.

S'il a nié appartenir à une organisation terroriste et s'être procuré ces armes avec intention de tuer, la version d'Ayoub El Khazzani ne semble pas avoir convaincu François Molins, qui l'a qualifié de "fantaisiste". Rappelons que l'agresseur avait expliqué aux autorités avoir trouvé ce sac rempli d'armes dans un parc à Bruxelles et avoir voulu s'en servir dans le but "uniquement" de dépouiller les passagers.

Lu sur France tv infos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !