Thaïlande : la police annonce l'arrestation du suspect de l'attentat de Bangkok | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L'attentat du 17 août a fait 20 morts.
L'attentat du 17 août a fait 20 morts.
©

Justice

Thaïlande : la police annonce l'arrestation du suspect de l'attentat de Bangkok

Le suspect de l'attentat du 17 août, qui a fait 20 morts et 140 blessés, serait un homme de 28 ans de nationalité turque.

La police thaïlandaise a annoncé ce samedi le suspect de l'attentat qui a frappé le sanctuaire d'Erawan de Bangkok, le 17 août. Le journal local Bangkok Post a annoncé sur son fil Twitter que le suspect en question serait un jeune homme de 28 ans de nationalité turque.

Le suspect "ressemble à celui que nous recherchions", a déclaré le général Chaktip Chaijinda, chef adjoint de la police nationale. Les enquêteurs ont découvert dans son appartement du nord de Bangkok "beaucoup de matériaux de fabrication d'une bombe" et "je suis confiant dans le fait qu'il est probablement impliqué dans l'attentat", a-t-il ajouté. "Des dizaines de passeports" ont aussi été trouvés "dans la chambre" du suspect.

Plusieurs personnes ont été interrogées depuis le 17 août, dont des membres de la minorité musulmane chinoise des Ouïghours, mais il s'agit de la première arrestation, note-t-on.

L'attentat de Bangkok du 17 août a lieu près du sanctuaire d'Erawan dans le centre est de la capitale thaïlandaise, à proximité de plusieurs centres commerciaux. Avec un bilan de 20 décès, c'est l'attentat le plus meurtrier de l'histoire du pays. Une bombe artisanale faite de trois à cinq kilos de TNT placée dans un sac à dos a explosé dans ce temple hindouiste où se pressaient de nombreux touristes.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !