Terrorisme : Souleymane Abou Ghaith, le gendre de Ben Laden, a été jugé coupable de complot aux Etats-Unis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Terrorisme : Souleymane Abou Ghaith, le gendre de Ben Laden, a été jugé coupable de complot aux Etats-Unis
©

Verdict

Terrorisme : Souleymane Abou Ghaith, le gendre de Ben Laden, a été jugé coupable de complot aux Etats-Unis

Ce mercredi à New-York, le gendre de Ben Laden et ancien porte-parole d'Al-Qaïda, a été reconnu coupable de complot visant à tuer des Américains et de soutien au terrorisme.

Le verdict est tombé. Ce mercredi, à New-York, Souleymane Abou Ghaith, le gendre de Ben Laden et ancien porte-parole d'Al-Qaïda, a été reconnu coupable de complot visant à tuer des Américains et de soutien au terrorisme. Sa peine sera prononcée le 8 septembre prochain. Dans son réquisitoire final, le procureur John Cronan avait décrit, ce lundi, cet imam de 48 ans comme "le principal messager" de Ben Laden après les attentats du 11 septembre, un "confident de confiance", qui adhérait pleinement à son idée de tuer des Américains. Avec lui, "la propagande d'Al-Qaïda est devenue mondiale", avait souligné le procureur. Les preuves sont "claires et accablantes" avait-il insisté, montrant à de nombreuses reprises des extraits de ses discours enflammés, et des photos le montrant assis à la droite de Ben Laden.

La défense, quant à elle, avait cherché à mettre en valeur un homme pieux, qui n’a jamais tué personne. Lors de son procès, Abu Gaith avait créé la surprise en prenant la parole pour se défendre lui-même. Il avait parlé de la grotte où l’avait emmené Ben Laden au soir des attentats du 11 septembre 2001 mais avait affirmé n’avoir, personnellement, jamais voulu tuer d’Américains, ni recruté "qui que ce soit" pour ce faire.

Ses discours, avait plaidé son avocat Stanley Cohen, ne traitaient pas de terrorisme, mais d'histoire, de tradition et de charria.          "Certaines de ses associations peuvent vous donner la nausée, mais cela ne prouve pas un complot pour tuer des Américains", avait ajouté l'avocat. Abou Gaith a travaillé pour Al-Qaïda jusqu'en 2002, année où il a fuit l'Afghanistan après l'invasion américaine pour se rendre en Iran. Il a été arrêté en janvier 2013 à Ankara, puis expulsé vers la Jordanie, avant d'être arrêté par la CIA. 

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !