Terrorisme : Abdelkader Merah condamné à 20 ans de réclusion criminelle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Terrorisme : Abdelkader Merah condamné à 20 ans de réclusion criminelle
©

Sentence

Terrorisme : Abdelkader Merah condamné à 20 ans de réclusion criminelle

Le frère de Mohamed Merah a été reconnu coupable "d'association de malfaiteurs terroriste criminelle" mais pas de "complicité d'assassinat."

La tension était particulièrement vive dans la salle de la Cour d'assises spéciale à Paris. Cinq ans après la série de meurtres terroristes de Mohamed Merah, son frère Abdelkader Merah a finalement été reconnu coupable "d'association de malfaiteurs terroriste criminelle" et "vol en lien avec une entreprise terroriste" par la cour d'assises spéciale et condamné à 20 ans de prison dont une période de sureté des 2/3 de la peine. En revanche, il n'a pas été reconnu coupable de "complicité d'assassinats" ni de "tentatives d'assassinats". Le président a longuement justifié cette décision. "Mohamed Merah a toujours été seul dans la réalisation de ses crimes" a-t-il notamment expliqué, soulignant qu'Abdelkader Merah "a pu ignorer lors du vol du scooter T-Max qu'il allait servir à commettre les actes de son frère." De façon générale, la Cour n'a pas eu la conviction que le suspect ait participé aux assassinats.

"...qu’il connaissait les objectifs visés et les crimes commis par son frère" 2/2 #Merah

L'autre accusé, Fettah Malki, a lui aussi été reconnu coupable "d'association de malfaiteurs terroriste criminelle" ainsi que pour "vol en lien avec une entreprise terroriste". En l'occurrence, il avait dérobé le gilet pare-balles fourni à Mohamed Merah. Il a été condamné à 14 ans de réclusion criminelle avec, là-aussi, une période de sureté couvrant les 2/3 de la peine. Son avocat a annoncé qu'il faisait appel de cette décision.

Latifa Ibn Ziaten et la maman de Mohamed Legouad se serrent dans les bras, elles sont en larmes #Merah

Abdelkader Merah a désormais 10 jours pour faire appel de cette condamnation, saluée par les avocats des familles de victimes. "Force est donc restée à la loi. La cour n'a pas plié ni cédé devant les terroristes et les menaces" s'est félicité Ariel Goldmann, avocat de la famille Sandler et de l'école Ozar Hatorah."Ce soir, la justice est passée, même si la complicité d'assassinat n'a pas été reconnue. La condamnation est exemplaire en soi" a souligné, pour sa part, Elie Korchia l'autre avocat de Samuel Sandler,

Latifa Ibn Ziaten, la mère de la première victime de Mohamed Merah n'est pas si satisfaite : "Mohamed Merah est dans les mains de Dieu. J'espère qu'il le jugera. Mais Abdelkader Merah, j'espère qu'il pensera à ces familles tous les jours, toutes les nuits" déclare-t-elle, en larmes. "Je pense que nous ne sommes pas allés au bout. Il ne fallait pas lâcher cette jeunesse. Il y a tellement de naïveté en France que l'on doit se réveiller. Abdelkader Merah est un danger... Il est dangereux".

"Ce soir, avec l'acquittement d'Abdelkader Merah de l'accusation de complicité d'assassinats, la Cour d’assise a rappelé que la preuve et la règle de droit n’était pas relégué au rang d’accessoire" a déclaré, pour sa part, l'avocat d'Abdelkader Merah, Eric Dupont-Moretti. "J’ai une pensée pour le désarroi des victimes, injustement confrontées à un faux coupable qu’on a présenté pour épancher leur soif de justice".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !