Terrorisme : la déradicalisation pourrait être efficace | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Police
Police
©PATRICK KOVARIK / POOL / AFP

Islamistes

Terrorisme : la déradicalisation pourrait être efficace

Une étude portant sur 64 condamnés suivis ne constate pas de récidive

Marc Hecker, un chercheur de l’Institut français des relations internationales (Ifri) a étudié le cas de 64 condamnés pour terrorisme qui ont suivi un programme de déradicalisation, aucun d'entre eux n'a récidivé souligne Le Figaro.

Le chercheur donne deux exemples : "sur les 64 personnes condamnées pour des faits de terrorisme suivies par le programme PAIRS depuis sa création en 2018, il n'y a eu aucun cas de récidive. Un ancien détenu terroriste est certes retourné en prison, mais pour des actes de délinquance. Le programme précédent, RIVE, qui a pris en charge 22 individus de 2016 à 2018, n'avait pas non plus connu de cas de récidive terroriste."

Par contre Marc Hecker évoque une autre catégorie d'anciens détenus : les «droit commun suspectés de radicalisation» (DCSR). Une catégorie qui "tend à faire preuve d'une grande instabilité".

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !