Tempête Qumaira : alerte rouge dans le Finistère, 35 départements en orange | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La tempête Qumaira va continuer ce jeudi
La tempête Qumaira va continuer ce jeudi
©

Ça souffle

Tempête Qumaira : alerte rouge dans le Finistère, 35 départements en orange

Météo France demande une vigilance absolue face à un phénomène dangereux d’intensité exceptionnelle.

Météo France a actualisé son bulletin à 16h et conservé le Finistère en alerte rouge, affirmant que le département breton était menacé par d’importantes crues. Un fort risque d’inondations concerne la rivière de Morlaix dans le nord du département, d’après Vigicrues, service d’information sur les crues. "Compte tenu des coefficients de marée et des surcotes prévues, des débordements sont attendus dans les secteurs sous influence maritime", ont-ils prévenu. Le Finistère a déjà connu de pareils événements.

Par ailleurs, la vigilance orange a été étendue à 35 départements impliquant le quart nord-ouest, dont l’Île-de-France et sept nouveaux départements rajoutés à 16h : le Nord, le Pas-de-Calais, l'Oise, la Somme, l'Aisne, les Ardennes et la Marne. "Ce contexte météorologique très dépressionnaire persistera jusqu'en début de semaine prochaine. Le risque de subir d'autres forts coups de vent et tempêtes reste élevé", a indiqué Météo France.

Ce jeudi matin, Météo France avait décidé de placer 28 départements en vigilance orange. 13 départements étaient concernés pour "vent violent" tandis que les Côtes-d’Armor, le Finistère et le Morbihan restaient en vigilance orange "fortes-précipitations". Par ailleurs la vigilance "vagues-submersion" était quant à elle levée. L’alerte concernait donc les départements allant de la Vendée à l’Île-de-France. Un épisode pluvieux notable arrivant sur des sols déjà saturés et nécessitant une vigilance accrue est attendu, d’après les prévisionnistes. Et pour cause, les fortes précipitations attendues par le sud jeudi en matinée sur la Bretagne, pourraient atteindre localement 50 à 60 mm sur les versants exposés du relief. En outre, des rafales de vent de 80 à 100 km/h sont attendues dans les terres alors qu’elles atteindraient les 110 km/h sur les côtes.

FranceTVinfo a interrogé un prévisionniste chez Météo Consult pour savoir si les tempêtes allaient se poursuivre en France. "Les dépressions qui le balaient sont normalement localisées à hauteur de l'Islande, mais cet hiver, elles circulent plus au sud. Résultat, elles frappent directement les côtes françaises. Comme tout est décalé, les vents sont plus chauds et humides au contact de l'anticyclone des Açores. C'est ça qui nous apporte autant de pluies et des températures aussi douces" a expliqué Nicolas Le Friant.

Pour lui, il n'y aura pas d'amélioration avant une quinzaine de jours. "Le calme devrait revenir dans les heures à venir, mais il ne sera que provisoire. (...) Les pluies devraient également provoquer de nouvelles inondations. Sur le plus long terme, aucune amélioration significative n'est à prévoir avant le 15, voire même le 20 février" prévient-il.

Pour rappel, un cargo espagnol s’est encastré ce mercredi dans une digue à Anglet, dans les Pyrénées-Atlantiques. En outre, près de 40 000 foyers ont été privés d’électricité, principalement en Bretagne.

Lu sur France TV info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !