Taxe de l'épargne : recul du gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Taxe de l'épargne : recul du gouvernement
©

Un pas en arrière

Taxe de l'épargne : recul du gouvernement

La mesure devrait finalement se limiter à certains contrats d'assurance-vie.

Quel avenir pour la taxe de l'épargne ? Bernard Cazeneuve a annoncé dimanche que le gouvernement allait revoir son projet d'alignement par le haut des prélèvements sociaux sur les produits de l'épargne. Cette mesure devrait finalement se limiter à certains contrats d'assurance-vie. "Nous avons donc décidé d'amender le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour sortir les PEL, les PEA et l'épargne salariale de la mesure pour épargner les patrimoines moyens et modestes", a expliqué le ministre du Budget dans un entretien accordé au Journal du dimanche.

Une annonce qui intervient au lendemain de la demande de Matignon d'améliorer le projet, notamment sur les dispositions visant le PEL et le CEL. Le gouvernement doit surtout faire face à une forte opposition vis-à-vis de ce projet. "Nous entendons donc les inquiétudes et nous voulons, en lien avec la majorité, y mettre un terme. La droite veut semer la peur. Nous, nous voulons l'apaisement et la clarté", a réagi Bernard Cazeneuve.

Cette hausse de la fiscalité devait même passer devant le Conseil constitutionnel, ses opposants craignant qu'elle instaure une inégalité fiscale, en plus de poser un problème de rétroactivité. De nombreux élus avaient également fustigé la volonté du gouvernement de taxer des placements privilégiés par les classes moyennes et modestes.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !