Taxe d'habitation, transports privés, croquettes de Némo... A l'Elysée, les Macron paient leurs dépenses personnelles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Taxe d'habitation, transports privés, croquettes de Némo... A l'Elysée, les Macron paient leurs dépenses personnelles
©GERARD JULIEN / AFP

Transparence

Taxe d'habitation, transports privés, croquettes de Némo... A l'Elysée, les Macron paient leurs dépenses personnelles

Le Parisien affirme ce dimanche que le couple présidentiel acquitte la quasi-totalité de ses frais personnels à l'Elysée.

Les Français se souviennent du Général de Gaulle, qui a toujours tenu à payer ses factures de gaz et d'électricité à l'Elysée et de sa femme Yvonne, qui avait acheté au Bon Marché sa propre vaisselle pour ne pas avoir à utiliser celle de l'Elysée dans sa salle à manger particulière. Un respect des finances publiques tombé en désuétude… mais qui a fait son retour, d'abord avec François Hollande, qui payait ses dépenses personnelles, mais aussi avec le couple Macron.

Le Parisien explique ce dimanche que le président et la première dame "déboursent eux-mêmes les courses de ce prestigieux logement de fonction, du dentifrice jusqu’aux croquettes de Nemo". Pour des raisons d'économies, ils n’ont pas changé un seul meuble à l’exception du matelas, poursuit le journal, qui ajoute que le président acquitte une taxe d’habitation (mais pas de loyer).

Le journal assure aussi que le tandem présidentiel paie ses chambres d’hôtel lors de déplacements privés (par exemple, lorsqu'ils avaient passé Noël en famille dans un gîte près du château de Chambord), mais pas les dépenses de sécurité, liées à la fonction.

Pour le côté symbolique, lorsqu’ils utilisent les avions Falcon et les hélicoptères de l’Etat pour une escapade privée, ils adressent un chèque au ministère de la Défense. Pas le prix de l'avion privé (une heure de Falcon coûte de 5000 à 6000 euros), mais simplement une somme équivalente à un vol commercial sur Air France.

Le Parisien rappelle néanmoins que l'enveloppe accordée à Brigitte Macron reste peu transparente, mais que les frais de maquillage du couple devraient être inférieurs à ceux de François Hollande, et son fameux coiffeur payé 9895 euros bruts par mois.

Lu dans Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !