Tabac : Marisol Touraine veut interdire la cigarette sur les plages et dans les parcs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Marisol Touraine souhaite multiplier les espaces non-fumeurs en plein air
Marisol Touraine souhaite multiplier les espaces non-fumeurs en plein air
©Reuters

Mesures drastiques

Tabac : Marisol Touraine veut interdire la cigarette sur les plages et dans les parcs

Dans une interview au JDD, la ministre de la Santé énumère les actions et les moyens à mettre en place pour lutter contre la mortalité liée au tabagisme.

Le tabac tue en France 73 000 personnes par an. Face au terrible constat, Marisol Touraine ne veut pas se résigner. La ministre de la Santé tente de trouver des solutions. Elle a récemment mis en place une hausse des prix des paquets de 20 centimes d'euros. Mais elle ne compte pas s'arrêter là. La ministre, dans une interview au Journal du Dimanche (JDD),annonce en effet des propositions beaucoup plus draconiennes. "Il faut une mobilisation générale contre le tabac. Un logo rappelant la dangerosité du tabac pour les femmes enceintes va être apposé sur chaque paquet de cigarettes. Une aide au sevrage sera proposée, notamment aux jeunes" énumère-t-elle.

Mais Marisol Touraine a aussi une idée beaucoup plus forte. Elle souhaite multiplier les espaces non-fumeurs en plein air. "Je souhaite que des villes s'engagent dans cette voie par le dialogue et créent des espaces sans tabac, qui pourrait être des parcs, des cités universitaires, des plages, devant les écoles" déclare la ministre dans le JDD. Pour information, certaines municipalités appliquent déjà la lutte contre le tabagisme à la plage. C'est le cas par exemple, depuis 2011, sur une plage de la Ciotat. Mais aussi Nice, Ouistreham et, depuis cet été, Saint-Malo ont également interdit la cigarette sur certaines de leurs plages.

Concernant l’augmentation du prix du paquet de cigarettes, Marisol Touraine se justifie. "Il y a eu une hausse qui s'inscrit dans le cadre d'une politique de santé publique plus générale. Est-ce que j'aurais souhaité une hausse plus importante? Oui. Pour autant, c'est une hausse significative" certifie la ministre de la Santé. Selon elle, "on ne peut pas réduire la politique antitabac à une politique fiscale". Et d'insister : "le tabac tue, il n'y a pas de résignation à avoir par rapport à cela".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !