Syrie : les fausses promesses du régime | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : les fausses promesses du régime
©

Parole en l'air

Syrie : les fausses promesses du régime

Les opérations militaires se sont intensifiées contre les villes rebelles ce vendredi malgré la promesse de respecter le plan de paix.

L'émissaire international de l'ONU s'impatiente. Kofi Annan a demandé un cessez-le-feu immédiat en Syrie. Ce vendredi, le régime a intensifié ses attaques contre les villes rebelles en dépit des promesses de respecter le plan de paix de l'ONU.

Le président Bachar al-Assad a déclaré qu'il se conformerait au plan de l'ONU à condition que les violences commises selon lui par des terroristes cessent.

Bachar al-Assad doit appliquer le plan "maintenant" a déclaré le porte-parole de Kofi Annan. "Nous attendons de lui que le plan soit exécuté immédiatement. A l'évidence, nous n'avons pas constaté de cessation des hostilités sur le terrain. C'est notre grande préoccupation" a-t-il ajouté.

Les Nations unies envisagent d'envoyer 250 observateurs pour surveiller un éventuel cessez-le-feu. Mais le gouvernement syrien n'a pas donné suite à la demande de l'ONU d'envoyer une équipe d'experts pour organiser les conditions de déploiement de la mission.

Des milliers de Syriens ont manifesté pour dénoncer l'échec du sommet arabe et l'inaction des pays de la région.

Washington a annoncé des sanctions contre le ministre de la Défense et deux hauts gradés après avoir conclu que l'armée syrienne ne respectait pas le plan de sortie de crise de Kofi Annan.

Ce vendredi, les violences ont fait 39 nouvelles victimes, dont 32 civils.

Lu sur le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !