Syrie : le quartier de Baba Amr, à Homs, sous contrôle de l'armée régulière | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : le quartier de Baba Amr, à Homs, sous contrôle de l'armée régulière
©

Débarquement

Syrie : le quartier de Baba Amr, à Homs, sous contrôle de l'armée régulière

L'opposition dit craindre un "massacre".

Le quartier de Baba Amr, à Homs, symbole de la contestation syrienne et bastion de la rébellion, a été repris par l'armée régulière après des semaines de bombardements et deux jours de combats.

Le colonel Riad Assad, chef de l'Armée syrienne libre (ASL), a qualifié le retrait de ses troupes de "tactique" et avoir agi par "souci pour les vies des civils restants". Les insurgés disent craindre un "massacre".

Le Conseil de sécurité des Nations Unies réclame que les autorités syriennes autorisent "un accès libre, total et immédiat du personnel humanitaire à toutes les populations qui ont besoin de secours".

Les 15 membres du Conseil, dont la Russie et la Chine, alliés de Damas, sont tombés d'accord sur une déclaration de principe dans laquelle ils déplorent "la situation humanitaire en rapide aggravation", notamment à Homs, Hama, Deraa et Idleb. La déclaration du Conseil fait référence à la nécessité pour "toutes les parties prenantes" de faire preuve de bonne volonté pour évacuer les blessés.

Le Conseil national syrien (CNS), la principale coalition d'opposition, a appelé la communauté internationale à "intervenir immédiatement pour prévenir un éventuel massacre" après la prise de Baba Amr.

Lu sur le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !