Syrie : vague d'attentats meurtriers contre le gouvernement revendiqués par l'EI | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : vague d'attentats meurtriers contre le gouvernement revendiqués par l'EI
©Reuters

Guerre

Syrie : vague d'attentats meurtriers contre le gouvernement revendiqués par l'EI

Plusieurs explosions quasi-simultanées ont maintenant été revendiquées par le groupe État islamique.

Le groupe État islamique a revendiqué la vague d'attentats qui a secoué la Syrie depuis ce matin 5 septembre, qui ont touchée plusieurs villes dans des zones du pays contrôlées par le régime ou les milices kurdes. Les attaques ont eu lieu à Damas, à Tartous (ville portuaire qui héberge le quartier général russe et une base russe), Homs et Hassaké. Les attentats ont fait au moins 48 morts selon l'agence officielle Sana.

A Tartous, une voiture piégée a explosé sur un pont. Selon la télévision d'État, un kamikaze s'est ensuite fait sauter lorsque des passants se sont rassemblés pour aider les blessés. Cet attentat a fait 35 morts dans cette ville qui est un bastion du régime alawite. Selon l'EI au moins huit personnes ont été tuées dans un autre attentat avec une moto piégée à Hassaké. A Homs, une voiture piégée a fait quatre victimes et sept blessés. Une autre explosion, enfin, s'est produite sur une route à l'entrée de Damas, faisant un mort et trois blessés.

L'EI veut sans doute démontrer par cette vague d'attentats sa capacité de frappe partout en Syrie, y compris dans des zones relativement sécurisées et bien tenues. Alors que le groupe accuse de plus en plus de défaites militaires, il conserve une sérieuse capacité à entreprendre des frappes terroristes. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !