Syrie : rien n'implique directement al-Assad dans l'attaque chimique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : rien n'implique directement al-Assad dans l'attaque chimique
©

De nouvelles discussions

Syrie : rien n'implique directement al-Assad dans l'attaque chimique

Mais le régime en porte la responsabilité, selon les Etats-Unis.

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU vont se réunir ce jeudi 29 août à 20h pour la deuxième fois en deux jours. La Russie, la France, les Etats-Unis, la Chine et le Royaume-Uni vont discuter des soupçons d'utilisation de gaz toxiques durant l'attaque du 21 août. Cette réunion intervient alors que la question d'une intervention militaire n'a pas encore été réglée.

Les responsables des services de sécurités américains ont affirmé, en marge de cette réunion, que les pays occidentaux n'avaient pas la preuve que Bachar al-Assad avait personnellement ordonné l'attaque chimique du 21 août. Mais il ne fait, selon eux, aucun doute que cette attaque meurtrière a été menée par les gouvernementaux. Le régime en porte donc la responsabilité.

Hier, le Conseil de sécurité de l'ONU n'a pas adopté la résolution britannique sur le sujet, la Chine et la Russie y opposant leur véto. C'est d'ailleurs la Russie qui a demandé la tenue d'un nouveau meeting ce soir. La décision de l'ONU est très attendue, le Royaume-Uni se refusant à agir en cas d'"opposition écrasante". La France affirme de son côté que "les crimes en Syrie ne resteront pas impunis". La volonté des pays occidentaux d'intervenir militairement ne semble pas être du goût de leurs habitants. Londres et Paris ont été le théâtre de manifestations. Selon une source policière, 250 manifestants se sont rassemblés dans le quartier des Halles, à Paris. Les Britanniques ont, eux, manifesté devant le Parlement.

Une situation qui a fait réagir Bachar al-Assad. "La Syrie se défendra contre toute agression et les menaces ne font qu'accroître son attachement à ses principes et à son indépendance", a déclaré aujourd'hui le leader du régime.

"La Syrie se défendra contre toute agression et les menaces ne font qu'accroître son attachement à ses principes et à son indépendance"
Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/syrie-nouvelle-reunion-conseil-securite-onu-828544.html#chk3j4tI45XAbbr5.99

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !