Syrie : des frappes aériennes sont "nécessaires" estime Hollande | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
François Hollande a rencontré ce lundi son homologue nigérian, Muhammadu Buhari.
François Hollande a rencontré ce lundi son homologue nigérian, Muhammadu Buhari.
©Reuters

Chef de guerre

Syrie : des frappes aériennes sont "nécessaires" estime Hollande

François hollande a annoncé lundi dernier que l'aviation française effectuerait des vols de reconnaissances en prévision d'éventuelles frappes contre des positions de l'Etat islamique en Syrie.

Une semaine après les premiers vols de reconnaissance de l'armée française au dessus du territoire syrien, alors que Paris avait longtemps refusé d'intervenir, François Hollande a estimé ce lundi que des frappes aériennes seront nécessaires. "Nous avons commencé des vols de reconnaissance permettant d'envisager des frappes si c'était nécessaire, et ça sera nécessaire en Syrie", a affirmé le chef de l'Etat lors d'une rencontre avec son homologue nigérian, Muhammadu Buhari.

François hollande a annoncé lundi dernier que l'aviation française effectuerait des vols de reconnaissances en prévision d'éventuelles frappes contre des positions de l'Etat islamique en Syrie. Ils ont débuté mardi. Jusqu'alors, la France n'avait joint ses forces aux interventions de la coalition internationale qu'en Irak, mais l'ampleur de l'exode syrien vers les pays voisins et l'Europe a incité François Hollande à modifier sa position.

 
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !