Suisse : fin de cavale pour un violeur récidiviste soupçonné de meurtre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Suisse : fin de cavale pour un violeur récidiviste soupçonné de meurtre
©

Arrestation

Suisse : fin de cavale pour un violeur récidiviste soupçonné de meurtre

Il s'agit d'un franco-suisse arrêté dimanche en Pologne après quatre jours de course-poursuite dans plusieurs pays.

Il avait les polices de plusieurs polices sur le dos. Interpol était à sa poursuite. La chasse a l'homme durait depuis quatre jours. Elle a pris fin ce dimanche. Une personne soupçonnée de viols et de meurtre a en effet été arrêtée en Pologne. Il s'agit d'un franco-suisse accusé d'avoir tué un thérapeute en Suisse. Le ministère public suisse a donc annoncé avoir enfin réussi à mettre le grappin dessus. "La police polonaise a mené une opération à la suite d'informations permettant de localiser l'assassin présumé d'une sociothérapeute", a-t-on pu lire dans un communiqué. "Le suspect, activement recherché dans le cadre d'un mandat d'arrêt international, a été arrêté à la frontière germano-polonaise", est-il aussi écrit.

"Il a été arrêté par la police allemande en territoire polonais près de la ville de Police (nord-ouest) lors d'une poursuite transfrontalière. Il fuyait dans la voiture immatriculée en Suisse, probablement la voiture appartenait à sa victime", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police polonaise Mariusz Sokolowski. Cette affaire fait la Une des journaux en Suisse. La presse a décrit l'homme comme extrêmement dangereux, "une bombe prête à exploser de nouveau", selon l'expression d'une experte française, Liliane Daligand, professeur à l'université de Lyon, qui l'avait examiné en 2003 et avait estimé qu'il "allait recommencer". "Violer jusqu'à tuer est comme une drogue. Il y a une addiction à la violence. Maintenant qu'il y a goûté, il va recommencer", a-t-elle affirmé au journal suisse Le Matin dans son édition de samedi.

L'homme en question est Fabrice Anthamatten. C'est un binational franco-suisse âgé de 39 ans. Il a été condamné en France à 15 ans de prison pour un viol commis à l'occasion d'une mise en liberté provisoire en Suisse. Il y avait été condamné à 5 ans de prison pour une autre affaire de viol en 2001. Condamné en France, il avait ensuite demandé à effectuer sa peine française en Suisse et avait été transféré avec une peine cumulée de 20 ans dans une prison de Genève, puis dans un département de sociothérapie de cette prison. Il aurait pu demander une mise en liberté provisoire en 2015.

Dans sa prison à Genève, Fabrice Anthamatten bénéficiait d'un programme thérapeutique qui comportait des exercices équestres. Jeudi était sa deuxième sortie accompagnée. Et c'est au cours de cette sortie qu'il est soupçonné d'avoir tué Adeline, son accompagnatrice. Le corps de la jeune psychologue de 34 ans, qui était la seule à l'accompagner, a été trouvé près du club hippique où ils étaient attendus. Dès lors, une demande d'extradition sera adressée dans les prochaines heures aux autorités judiciaires polonaises, a annoncé le procureur genevois Olivier Jornot à la télévision RTS.

lu sur le Nouvel Observateur.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !