Info Atlantico : le commissaire Noël Robin s'est suicidé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Info Atlantico : le commissaire Noël Robin s'est suicidé
©

Drame

Info Atlantico : le commissaire Noël Robin s'est suicidé

Selon certaines sources, il aurait mis fin ses jours avec son arme de service. Il était un des candidats pressentis par Manuel Valls pour devenir le nouveau directeur de la police judiciaire de Paris.

Le commissaire Noël Robin s'est suicidé mardi 2 avril, en Seine et Marne (77).  Selon certaines sources il aurait mis fin à ses jours avec son arme de service. Ancien patron de la Brigade criminelle, il était l'un des candidats pressentis par Manuel Valls pour devenir le nouveau directeur de la police judiciaire de Paris, à la place de Christian Flaesch. Il avait dirigé et supervisé de grandes affaires et scandales politico-financiers, dont l'affaire Bettencourt. Figure de la police judiciaire, il était sous-directeur des affaires économiques et financières (AEF) à la PJ.

Selon des sources policières en rapport avec Atlantico et ayant choisi de garder l'anonymat, le commissaire Robin se serait montré particulièrement inquiet ces dernières semaines au sujet d'un dossier le concernant.

Après avoir dirigé la Brigade parisienne de recherche et d'intervention financière (Brif) - en particulier dans le cadre de l'affaire du Sentier, Noël Robin était devenu chef de la Brigade financière. Il avait été évincé de cette affaire sensible - instruite par Isabelle Prévost-Desprez - en 1999. Chef de la brigade criminelle il avait mené l'enquête dans le cadre de l'affaire du Gang des Barbares. On s'en souvient, Ilan Halimi, jeune juif de 23 ans, avait été séquestré et torturé pendant trois semaines après avoir été enlevé à Paris. Il était mort lors de son transfert à l'hôpital le 13 février 2006. 

Dans cette affaire, il lui avait été reproché de ne pas avoir suffisamment suivi les pistes en provenance de Bagneux, dont était originaire le gang des Barbares.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !