Soupçons de financement libyen de la campagne de 2007 : les Républicains "apportent leur soutien" à Nicolas Sarkozy, placé en garde à vue | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Soupçons de financement libyen de la campagne de 2007 : les Républicains "apportent leur soutien" à Nicolas Sarkozy, placé en garde à vue
©IAN LANGSDON / POOL / AFP

Rebondissement

Soupçons de financement libyen de la campagne de 2007 : les Républicains "apportent leur soutien" à Nicolas Sarkozy, placé en garde à vue

D’après "Le Monde", l'ancien chef de l’Etat est actuellement entendu par la police judiciaire à Nanterre.

MISE A JOUR  

21h12 : Ségoèle Royal réagi à la garde à vue de Nicolas Sarkozy 

Comme de nombreuses autres personnalités politiques, Ségolène Royal a réagi à la garde à vue de Nicolas Sarkozy. "Malgré des conditions difficiles, la justice avance", a écrit sur Twitter la candidate battue à la présidentielle de 2007. "Ma pensée va aux millions de citoyens qui ont le droit de savoir si le match était à armes égales...", a-t-elle ajouté.

18h20 : Laurent Wauquiez trouve la garde à vue de Nicolas Sarkozy humilliante et inutile

Dans un tweet, le président des Républicains a affirmé faire confiance à la justice. "Sur le fond du dossier, je fais confiance à la justice. Mais sur la forme, comment comprendre que Nicolas Sarkozy, ancien President de la République, soit en garde à vue depuis maintenant plus de 10h", a-t-il écrit. Et d'ajouter : "Humiliant et inutile".

16h:30 : Claude Guéant a réagi à la garde à vue de Nicolas Sarkozy et aux soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de 2007

"Comme je l'ai déjà dit, je n'ai jamais vu d'argent circuler", a déclaré à LCI l'ancien secrétaire général de l'Élysée, lui-même mis en examen dans cette affaire.

15h06 : les Républicains "apportent leur plein et entier soutien" à Nicolas Sarkozy

Les Républicains  "apportent leur plein et entier soutien" à Nicolas Sarkozy. "Nous souhaitons rappeler que le principe de la présomption d’innocence prévaut pour tous les citoyens. Les adhérents et sympathisants Les Républicains ont une nouvelle fois le sentiment que tous les élus ou anciens élus ne subissent pas le même traitement, selon qu’ils appartiennent à telle ou telle famille politique", écrit dans un communiqué le groupe Les Républicains.

13h09 : plusieurs politiques réagissent

Edouard Philippe, Premier ministre a assuré sur BFM TV et RMC qu'il n'a "aucun commentaire à faire sur la procédure judiciaire". "Mais je dis ce que j'ai à dire sur l'homme", a-t-il ajouté. Et de préciser : "Tout le monde sait que j'ai appartenu à la même famille politique que Nicolas Sarkozy et ceux qui suivent la vie politique savent que j'ai parfois eu avec lui des relations difficiles. Elles ont toujours été respectueuses, toujours, et à chaque fois que j'ai eu des contacts avec lui depuis que j'ai été Premier ministre, ils ont toujours été empreints de respect mutuel".
Sur RTL, l'eurodéputée Nadine Morano, ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a réagi à la nouvelle :  "On verra si cette garde à vue était justifiée, quels éléments elle apportera. Encore une fois, moi, je regarde la réalité des faits. La réalité des faits, c'est que, bien souvent, il a été mis en cause, bien souvent, il en est sorti en étant totalement blanchi". 
Sur Radio Classique, Valérie Pécresse, présidente LR de la région Ile-de-France a déclaré qu'elle a "beaucoup de peine à croire à cette affaire". "Mais la justice travaille et je souhaite vraiment qu'il n'y ait aucune interférence du pouvoir politique dans le travail de la justice (...) Je respecte la présomption d'innocence qui s'attache à tout homme politique", a-t-elle assuré. 

Au micro de Radio Classique, Valérie Pécresse a expliqué avoir"personnellement beaucoup de peine à croire à cette affaire mais la justice travaille et je souhaite vraiment qu'il n'y ait aucune interférence du pouvoir politique dans le travail de la justice. Je respecte la présomption d'innocence qui s'attache à tout homme politique".

Sur Twitter, Eric Ciotti ou encore Florian Philippot ont réagi.

MISE A JOUR </strong></p><p><strong>9h45 :&nbsp;<span style="font-size: 12px;">Brice Hortefeux entendu</span></strong></p><p>Brice Hortefeux, ancien ministre de l&#39;Intérieur, est entendu ce matin en audition libre&nbsp;par les enquêteurs de la police judiciaire de Nanterre dans le cadre de cette enquête</p><p><strong>Résumé :</strong></p><p>Selon des informations du journal <a class="Colorbox" href="http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/03/20/financement-libyen-de-la-campagne-de-2007-nicolas-sarkozy-en-garde-a-vue_5273446_1653578.html" target="_blank"><em>Le Monde</em></a> (confirmées ensuite par <a class="Colorbox" href="http://www.europe1.fr/politique/financement-libyen-de-la-campagne-de-2007-nicolas-sarkozy-en-garde-a-vue-3604115" target="_blank">Europe 1</a>), Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue ce mardi dans les locaux de la&nbsp;police&nbsp;judiciaire à Nanterre. Il y était convoqué pour répondre aux questions<span style="font-size: 12px;">&nbsp;des enquêteurs de l&#39;Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF),</span><span style="font-size: 12px;">&nbsp;dans le cadre de l&rsquo;enquête&nbsp;sur le possible financement par la&nbsp;Libye&nbsp;de sa campagne présidentielle de 2007.&nbsp;</span></p><div id="%advert_slot%">advert_slot</div><!--pagebreak--><p><span style="font-size: 12px;">C&rsquo;est la première fois que l&rsquo;ancien président de la République est entendu à ce sujet depuis l&rsquo;ouverture d&rsquo;une information judiciaire, au cours du mois d&#39;avril&nbsp;2013.&nbsp;</span><span style="font-size: 12px;">Toujours d&rsquo;après </span><em style="font-size: 12px;">Le Monde</em><span style="font-size: 12px;">, l&#39;enquête a avancé récemment car&nbsp;plusieurs anciens dignitaires libyens de l&rsquo;époque kadhafistes auraient aussi livré des éléments décisifs. De plus, la justice française disposerait de nombreux documents saisis lors d&rsquo;une perquisition menée en&nbsp;2015 au domicile&nbsp;suisse&nbsp;d&rsquo;</span><a class="Colorbox" href="http://www.atlantico.fr/pepites/financements-libyens-alexandre-djouhri-place-nouveau-en-detention-sarkozy-3318680.html" style="font-size: 12px;">Alexandre Djouhri</a><span style="font-size: 12px;">.</span></p><p><strong>Plus d&#39;informations à suivre...</strong></p>

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !