Sondages : Manuel Valls perd des points à cause de l'affaire Dieudonné | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sondages : Manuel Valls perd des points à cause de l'affaire Dieudonné
©

Coup de mou

Sondages : Manuel Valls perd des points à cause de l'affaire Dieudonné

Le ministre de l'Intérieur perd même sa place de personnalité politique préférée des Français dans le sondage Ifop du mois.

Mauvais début d'année pour Manuel Valls. La personnalité politique préférée des Français connaît une nette baisse de popularité à la suite de l'affaire Dieudonné. Le ministre de l'Intérieur perd même son trône dans un sondage Ifop pour Paris MatchJack Lang (66% ; +7) et Bertrand Delanoë (63% ; +5) le devancent désormais. Manuel Valls perd d'ailleurs sept points au passage : les moins de 25 ans sont les plus sévères envers le ministre (37%, -24 points).

Pas de changement chez les principaux ténors de la droite. François Fillon recueille ainsi 50% de bonnes opinions (-1), Nicolas Sarkozy 48% (-2) et Jean-François Copé 35% (+2). Marine Le Pen reste également stable à 36%.

Le baromètre Ipsos-Le Pointn'est pas franchement meilleur. Avec un recul de six points, Manuel Valls conserve tout juste la tête du classement avec 53 % de bonnes opinions devant Alain Juppé (52%, +3). La perte de confiance est totale et touche toutes les catégories de la population. Manuel Valls perd à droite (-10 points à l'UMP), à gauche (-6 points), chez ceux qui ne se déclarent affiliés à aucun parti (-17 points) et chez les sondés aux revenus faibles (-9 points).

Ce sondage est, en revanche, plus cruel pour Marine Le Pen que le précédent. Ses supporters ont été déçus de sa discrétion sur l'affaire Dieudonné. Elle perd ainsi 4 points pour atteindre 29% de bonnes opinions (29e place du classement, dix places de perdues). La présidente du Front national est en recul de 15 points chez ceux qui ont pourtant un avis très favorable d'elle.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !