Sondage sur les Français et les impôts : 72% pensent qu'ils en paient trop | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Sondage sur les Français et les impôts : 72% pensent qu'ils en paient trop
©

Trop, c'est trop

Sondage sur les Français et les impôts : 72% pensent qu'ils en paient trop

Dans le même temps, 57% des Français estiment que c'est un acte citoyen, donc normal.

Les impôts ? Le ras-le-bol fiscal ? On en parle. Depuis des mois, la classe politique et le gouvernement se sont emparés de ce thème. Sur toutes les chaînes de télévision, dans tous les journaux ou sur tous les sites d'information, on parle de cette fameuse "pression fiscale". Et à chaque fois, la même conclusion : les Français veulent que cela cesse. Nouvel exemple ce lundi avec un sondage Ipsos Public Affaires publié par Le Monde, BFMTV et la Revue française des finances publiques.

Dans cette enquête, on apprend que 57% des Français acceptent le principe citoyen des impôts mais 72% pensent payer trop. Ils pensent qu'ils sont écrasés par les contributions obligatoires. 74% estiment également qu'ils contribuent plus au système qu'ils n'en retirent d'avantages.

Ce sondage met aussi en exergue un chiffre surprenant. En effet, ils sont 45% à approuver la décision des personnes qui décident de s'installer à l'étranger pour payer moins d'impôts. Par ailleurs, 88% des Français pensent que les recettes fiscales sont mal utilisés par les pouvoirs publics. 73% pour cent des personnes interrogées disent avoir le sentiment que la politique fiscale menée par le gouvernement demande surtout des efforts aux classes moyennes, 16% à l'ensemble des Français et 7% aux catégories défavorisées.

Enfin, mauvaise nouvelle pour François Hollande. 79% des sondés jugent que la politique fiscale actuelle n'est pas juste (79%).

Le sondage a été réalisé du 7 au 10 octobre auprès d'un échantillon de 967 personnes interrogées par internet et représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.


En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !